/news/currentevents
Navigation

Une quarantaine d'évacuations pour l'effondrement d'un bâtiment patrimonial

Une quarantaine d'évacuations pour l'effondrement d'un bâtiment patrimonial
Photo Agence QMI, Erik Peters

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Une quarantaine de personnes ont dû être évacuées, mardi soir, après l'effondrement partiel d'un bâtiment patrimonial négligé et abandonné depuis des années à Montréal.  

Une quarantaine d'évacuations pour l'effondrement d'un bâtiment patrimonial
Photo Agence QMI, Erik Peters

  

Des passants ont appelé les secours, vers 20 h 13, lorsqu'ils ont constaté qu'une partie du 4419, avenue de l'Esplanade, s'était effondrée dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal.  

Une quarantaine d'évacuations pour l'effondrement d'un bâtiment patrimonial
Photo Agence QMI, Erik Peters

  

Ne souhaitant prendre aucune chance, les pompiers ont procédé à l'évacuation d'un édifice attenant au 4419, en plus d'autres bâtiments à l'arrière. Une quarantaine de personnes ont ainsi été forcés de quitte temporairement leur demeure, le temps de sécuriser l'édifice, a expliqué Marwan Shedeed, chef aux opérations pour le Service de sécurité incendie de Montréal.  

Un couple de personnes âgées a toutefois refusé d'évacuer, ce qui a nécessité l'intervention du SPVM, qui a arrêté un homme de 73 ans pour voie de fait et entrave au travail des policiers.

Une quarantaine d'évacuations pour l'effondrement d'un bâtiment patrimonial
Photo Agence QMI, Erik Peters

  

Environ la moitié des personnes évacuées ont pu se reloger par leurs propres moyens, mais d'autres devaient être prises en charge par la Croix-Rouge.  

Les pompiers travaillaient à sécuriser la structure en toute fin de soirée, pour s'assurer que la chute de débris ne se poursuivrait pas. Par contre, puisque l'édifice résidentiel est considéré comme patrimonial, c'est la division de l'urbanisme responsable de ces bâtiments à la Ville qui doit décider si, oui ou non, l'immeuble sera démoli.  

Selon le registre foncier de la Ville, l'édifice de trois étages comprenant six logements aurait été construit aux environs de l'année 1900. Négligé et abandonné, l'immeuble avait une valeur de seulement 252 300 $ en 2015, un montant presque quatre fois moindre que la valeur du terrain où il est situé.