/sports/soccer/impact
Navigation

Comment remplacer Piette?

Garde a plusieurs options devant lui pour combler la perte de son milieu de terrain

SPO-IMPACT-REVOLUTION-MLS
Photo Agence QMI, Joël Lemay Samuel Piette va rater un premier match depuis le 30 septembre 2017 vendredi, après avoir reçu son cinquième carton jaune de la saison samedi contre le Revolution.

Coup d'oeil sur cet article

On le sait, il y aura un absent de taille pour l’Impact à Los Angeles, contre le LAFC vendredi soir, puisque Samuel Piette sera suspendu pour avoir accumulé un cinquième carton jaune cette saison à la toute fin du dernier match.

Le milieu défensif de l’Impact, qui a assumé le rôle de capitaine pendant la blessure de Nacho Piatti, voit sa séquence de matchs consécutifs s’arrêter à 51, lui qui a disputé chaque minute des 28 derniers matchs.

Il faut remonter au 11 juillet 2018 pour trouver un match que Piette a quitté et encore là, c’était à la 82e minute.

La formidable séquence du Repentignois de 24 ans s’est amorcée le 30 septembre 2017 et ce n’est arrivé que trois fois au cours de celle-ci qu’il soit retiré d’un match. C’est dire à quel point il est important pour son équipe.

Mal tomber

« Forcément, la suspension de Sam tombe mal puisque c’est un joueur très, très important », a reconnu Rémi Garde qui remet en question la gravité de la faute qui a mené au carton jaune à la 90e minute du match contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, samedi dernier.

Disons que Garde a au moins décidé de faire contre mauvaise fortune bon cœur puisqu’il y voit une occasion de voir de quoi aura l’air son équipe quand Piette partira pour la Gold Cup, dans deux semaines.

« On va prendre les choses du bon côté et se dire que ça va donner l’opportunité à un autre joueur de prendre sa place.

« Ça va aussi permettre à Sam de récupérer un peu avant les trois matchs à domicile qui seront très importants. On va s’adapter comme on l’a fait en l’absence de Nacho. »

Remplacer

Le concept d’équipe est extrêmement fort chez cet Impact 2019, ainsi la perte de Piette déçoit, mais personne n’a l’impression de se faire arracher un bras pour un match.

Dans le fond, la plus grande qualité de Piette est sa capacité à se fondre entre le jeu de ses coéquipiers et celui de l’adversaire pour devenir un rempart devant ses arrières centraux. Bref, il joue simplement et efficacement.

« Nous avons besoin de discipline à ce poste et Sam est très bon pour s’installer dans cette position pour ensuite défendre, gagner des duels et briser des jeux tout en jouant simplement.

« On n’a pas besoin d’un joueur qui va faire le jeu, on a besoin d’un gars qui va briser des jeux et qui va simplifier les choses sur le plan défensif », a expliqué Evan Bush dont la séquence est plus courte de trois matchs que celle de Piette.

Qui choisir ?

Rémi Garde a quelques postulants pour prendre la relève de Samuel Piette. Le choix naturel se porte sur Micheal Azira qui est le partenaire de Piette depuis l’an passé dans un rôle plus latéral qu’axial.

« Micheal a souvent travaillé dans cette position à l’entraînement, donc il connaît les automatismes liés au 4-3-3. Jouer en 4-2-3-1 est aussi une possibilité dans laquelle Micheal se sentirait à l’aise et Shamit [Shome] aussi, mais Saphir [Taïder] peut-être un peu moins. »

Cela dit, il ne faut pas non plus tomber dans le piège du changement en raison de l’absence d’un seul joueur.

« Avant que Sam arrive, on jouait régulièrement en 4-2-3-1, mais depuis, notre personnel se prête plus à une autre formation. Je ne sais pas si c’est une bonne idée de changer tout notre style parce qu’un joueur est absent », a avancé Bush.