/sports/hockey
Navigation

«J’ai juste hâte que la prochaine série commence» - David Perron

Coup d'oeil sur cet article

 L’attaquant des Blues de St. Louis David Perron en sera à sa deuxième finale de la Coupe Stanley en deux ans et contrairement à l’année passée, il n’a pas l’intention de rater sa chance. 

 Perron était membre de la formation des Golden Knights de Vegas qui été battue en grande finale par les Capitals de Washington, il y a un an. Cela lui est évidemment resté sur le cœur. 

 «J'ai juste hâte que ça commence parce que l'année passée, je m'en rappelle et je veux que ça change cette année», a-t-il déclaré tout juste après que les Blues l’eurent emporté 5 à 1 contre les Sharks de San Jose, mardi soir. 

 D’ailleurs, les joueurs des Blues n’ont pas voulu toucher au trophée Clarence-Campbell, remis aux champions dans l’Ouest, après leur victoire. 

 «Je suis bien content de ça, parce que l'année passée on y a touché et ça n'a pas marché», a laissé tomber Perron, qui a eu des bons mots pour l’entraîneur-chef Craig Bérubé, entré en fonction seulement l’hiver dernier. 

 «L'arrivé de Craig a donné des changements positifs et pour l'arrivée de [Jordan] Binnington, c'est la même chose, a-t-il expliqué. Après, tous les gars, on était dans le même bateau et on travaillait fort, ça paraissait sur la glace, et hors glace.» 

 Son compatriote Samuel Blais était pour sa part très heureux de voir les partisans des Blues enfin récompensés. 

 «Les partisans étaient incroyables et leur donner une victoire comme ça, on est vraiment contents», a observé le numéro 9 des Blues, qui a lui aussi rappelé à quel point l’équipe a triomphé de l’adversité en 2018-2019. Les Blues auraient pu s’effondrer après leur défaite controversée lors du troisième match de cette série, mais au contraire, ils ont relevé la tête. 

 «On a eu beaucoup d'obstacles durant la saison et on s'est relevés tout le temps, a-t-il souligné. On a continué à jouer, on n'a pas regardé derrière et on a gagné la série.»