/sports/baseball
Navigation

Les Rays pourraient brouiller les cartes

Ils connaissent un bon début de saison dans l’une des divisions les plus compétitives

Kevin Kiermaier, des Rays, est félicité par l’instructeur au troisième but Rodney Linares, après avoir claqué un circuit de trois points  à la septième manche, mercredi. Les Rays on battu les Dodgers 8 à 1.
Photo AFP Kevin Kiermaier, des Rays, est félicité par l’instructeur au troisième but Rodney Linares, après avoir claqué un circuit de trois points à la septième manche, mercredi. Les Rays on battu les Dodgers 8 à 1.

Coup d'oeil sur cet article

ST. PETERSBURG | Tout n’est pas négatif chez les Rays de Tampa Bay. Leur rendement sur le terrain depuis le début de la saison est une des belles surprises dans le baseball majeur.

Victorieux des Dodgers de Los Angeles par la marque de 8 à 1 devant 12 826 spectateurs au Tropicana Field mercredi, les hommes de Kevin Cash sont au deuxième rang de la section Est de la Ligue américaine avec une fiche de 28-18.

Ils sont à deux matchs des détenteurs de la première place provisoire, les Yankees de New York. Pas mal pour ce groupe composé de plusieurs jeunes joueurs.

« Nos succès sont une affaire d’équipe, a indiqué le lanceur Tyler Glasnow. À chaque match, c’est un joueur différent qui se démarque pour nous permettre de l’emporter.

« On a un bon groupe et on s’entend tous bien. Tout le monde est heureux de se pointer au stade sur une base quotidienne. C’est bien de prouver à ceux qui doutaient de nous qu’on peut jouer du bon baseball.»

Avant de subir une blessure mineure au coude la semaine dernière, Glasnow était le meilleur lanceur des Rays avec une fiche de 6-1 et une excellente moyenne de points mérités de 1,86.

Si son équipe veut se maintenir dans la course aux séries dans les prochains mois, son apport au sein de la rotation des partants sera essentiel.

La force des jeunes

Lorsqu’on consulte les statistiques individuelles des Rays, une chose saute aux yeux : ils ne comptent qu’un seul frappeur avec une moyenne supérieure à ,300, Austin Meadows.

Ce qui est encore plus surprenant, c’est de voir Brandon Lowe mener l’équipe pour les circuits et les points produits. Âgé de 24 ans, le deuxième-but a claqué 10 longues balles et produit 28 points jusqu’à présent.

On parle d’un athlète de 5 pieds 10 pouces et 185 lb, et non d’un colosse avec des bras imposants.

« Je me concentre sur le fait d’avoir une bonne approche lorsque je me présente au bâton, a mentionné Lowe au représentant du Journal, mercredi après-midi. Je vois bien la balle. Ma puissance vient de mes hanches et de mes jambes. »

S’il continue sur cette lancée, il n’est pas impossible qu’il puisse représenter les Rays au match des étoiles. Par contre, il lui reste encore beaucoup de baseball à jouer avant de penser à cette opportunité.

Pas de surprise

Si certains observateurs sont surpris du début de saison des Rays, ce n’est pas le cas des joueurs dans le vestiaire. Ils ont confiance en leurs moyens depuis le premier lancer du camp d’entraînement.

« Tous les joueurs savaient qu’on avait un groupe talentueux, a précisé Lowe. Tout le monde était surpris qu’on se retrouve au sommet de la section Est dans les premières semaines, mais pas nous.

« On savait qu’on pourrait rivaliser avec les autres formations. Il n’y avait pas de doute là-dessus. »

Pour participer aux séries, les Rays devront totaliser au moins 90 victoires à la fin de la saison ; un objectif réalisable si leurs meilleurs éléments demeurent en santé.

Pour une équipe qui possède la plus petite masse salariale du baseball et qui peine à attirer de bonnes foules, ça serait tout une réalisation.

 

À armes égales ?

Les cinq masses salariales les plus importantes en 2019

  • 228 M$ (Yankees de New York)
  • 218 M$ (Red Sox de Boston)
  • 207 M$ (Cubs de Chicago)
  • 207 M$ (Nationals de Washington)
  • 193 M$ (Dodgers de Los Angeles)
  • 56 M$* (Rays de Tampa Bay)

*La moins élevée des 30 formations

 

Les 5 joueurs les mieux rémunérés

Kevin Kiermaier, des Rays, est félicité par l’instructeur au troisième but Rodney Linares, après avoir claqué un circuit de trois points  à la septième manche, mercredi. Les Rays on battu les Dodgers 8 à 1.
Photo AFP

Stephen Strasburg (Nationals) : 38,3 M$

Kevin Kiermaier, des Rays, est félicité par l’instructeur au troisième but Rodney Linares, après avoir claqué un circuit de trois points  à la septième manche, mercredi. Les Rays on battu les Dodgers 8 à 1.
Photo AFP

Max Scherzer (Nationals) : 37,4 M$

Kevin Kiermaier, des Rays, est félicité par l’instructeur au troisième but Rodney Linares, après avoir claqué un circuit de trois points  à la septième manche, mercredi. Les Rays on battu les Dodgers 8 à 1.
Photo AFP

Zack Greinke (Diamondbacks) : 34,5 M$

Kevin Kiermaier, des Rays, est félicité par l’instructeur au troisième but Rodney Linares, après avoir claqué un circuit de trois points  à la septième manche, mercredi. Les Rays on battu les Dodgers 8 à 1.
Photo AFP

Mike Trout (Angels) : 34,1 M$

Kevin Kiermaier, des Rays, est félicité par l’instructeur au troisième but Rodney Linares, après avoir claqué un circuit de trois points  à la septième manche, mercredi. Les Rays on battu les Dodgers 8 à 1.
Photo AFP

Clayton Kershaw (Dodgers) : 31 M$