/misc
Navigation

Semaine de rêve pour Vladimir fils

Coup d'oeil sur cet article

Le mois de mai s’achève alors que les partisans de baseball, partout en Amérique du Nord, attendaient impatiemment le réveil au bâton de Vladimir Guerrero fils.

Finalement, le moment tant attendu est survenu à San Francisco, alors que Vlad fils a claqué son premier coup de circuit. Ce fut le début d’une excellente semaine, qui s’est terminée avec sa nomination à titre de joueur de la semaine dans la Ligue américaine.

Lundi était un jour férié au Canada. Les partisans des Blue Jays se sont présentés en grand nombre au Rogers Centre pour voir leurs favoris. Quelle déception pour eux alors que le gérant, Charlie Montoyo, avait décidé d’accorder une journée de congé au numéro 27, prétendant que le jeune joueur vedette de 20 ans avait besoin d’une journée de repos.

Croyez-vous que les Yankees auraient donné une journée de congé à Aaron Judge au cours de son année recrue, au retour à domicile, s’il avait connu autant de succès lors d’une série à l’étranger ?

Permettez-moi d’en douter fortement. Sans aucun doute, le gérant doit gérer son équipe. Mais les dirigeants de l’équipe doivent à l’occasion intervenir selon la situation. Soyons honnêtes, les Jays ne sont pas dans une course au championnat. En cette journée fériée, les fans s’étaient déplacés pour voir à l’œuvre Guerrero fils. Une journée de congé hier, au lieu de lundi, n’aurait jamais nui à sa carrière. Qui a tort ? À partir du président des Blue Jays jusqu’au gérant ils sont les grands responsables de cette mauvaise décision. J’espère que les gens du secteur marketing des Jays ont rappelé aux dirigeants du secteur baseball que lundi dernier c’était un jour férié !

Les recrues par excellence

En début de saison, Vladimir fils était presque un choix unanime pour être le joueur recrue le plus dominant du baseball majeur. Une blessure au camp d’entraînement l’a ralenti, mais il y a d’excellents candidats qui cognent à la porte.

Christian Walker, de l’Arizona, a cogné huit circuits et produit 18 points, tandis que le joueur de premier but des Mets, Pete Alonso, a dominé les recrues au mois d’avril. Le lanceur Chris Paddack, des Padres de San Diego, a une moyenne de points méritée de 1,99, et son coéquipier Fernando Tatis Jr montre une fiche de six circuits et 13 points produits, jumelée à une moyenne de ,300.

Sauf que, chaque année, il y a un joueur qui déjoue toutes les prévisions. Cette année, le joueur de deuxième but des Red Sox, Michael Chavis, devance tout le monde. Après le match de lundi, il frappait pour une moyenne de ,296 avec neuf longues balles et 24 points produits en moins de 100 présences au bâton.

La saison est encore jeune, mais Chavis a pris les devants dans la course pour le titre de recrue par excellence. Vladimir Guerrero fils n’est plus seul dans la course de la meilleure recrue de l’année.