/sports/tennis
Navigation

Félix Auger-Aliassime l’emporte à Lyon

Félix Auger-Aliassime l’emporte à Lyon
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Québécois Félix Auger-Aliassime a remporté son match de quart de finale au tournoi de Lyon contre l’Américain Steve Johnson, jeudi après-midi.

L’athlète de 18 ans a battu son adversaire du jour en trois manches de 6-4, 2-6 et 6-4.

Après une baisse de régime au deuxième set, Auger-Aliassime est revenu en force lors de l’engagement ultime, remportant notamment cinq jeux consécutifs. En retard 5-1, Johnson a démontré de la force de caractère, mais c’est le Québécois qui a finalement eu le dernier mot.

La 28e raquette mondiale a été particulièrement efficace quand Johnson était en possession des balles, réalisant le bris à trois reprises, dont deux fois lors de la dernière manche. Il a d’ailleurs remporté 39 points au moment où il recevait, comparativement à 17 réussites pour Johnson.

Au service, le natif de Montréal a réussi 11 as et a remporté 76% des points disputés sur sa première balle.

En demi-finale, Auger-Aliassime se mesurera, vendredi, au Géorgien Nikoloz Basilashvili, qui a vaincu le Français Jo-Wilfried Tsonga en deux manches de 6-4 et 6-4 un peu plus tôt dans la journée.

Un autre bond au classement

En vertu de ce gain, Auger-Aliassime est assuré de se retrouver minimalement au 25e rang mondial, lui qui a amorcé l’année au 106e échelon.

Si jamais il remporte la compétition d’une valeur de 250 points, il pourrait poursuivre son ascension jusqu’au 22e rang, ce qui lui permettrait de devancer son compatriote Denis Shapovalov.

Parlant du tennisman canadien, ce dernier a perdu une longue bataille contre le Français Benoit Paire, s’inclinant 6-3, 4-6 et 7-6 (4) en quart de finale.

Le 23e joueur mondial troisième favori du tournoi sur terre battue a rendu les armes au bout de 1 h 55 min de jeu devant le détenteur du 51e rang de l’ATP.

Shapovalov a concédé son service deux fois et a réalisé un bris. De son côté, Paire a claqué six des sept as du match, mais a commis sept doubles fautes.