/sports/racing
Navigation

Monaco: ça s’annonce pénible pour Lance Stroll

Monaco: ça s’annonce pénible pour Lance Stroll
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Québécois, Lance Stroll, a connu une journée ardue, jeudi, à l’occasion des deux premières séances d’essais libres du Grand Prix de Formule 1 de Monaco.

Effectivement, le porte-couleurs de l’écurie Racing Point n’a pu faire mieux que le 19e temps (1:16,135) au cours de la session initiale, terminant à plus de quatre secondes du meneur, Lewis Hamilton (Mercedes). Plus tard, il s’est contenté du 18e chrono, soit 1:14,558. Encore une fois, Hamilton a été le plus rapide, roulant en 1:11,118.

«Ça n’a pas été une journée facile, a indiqué Stroll au site internet de son écurie. Nous avons stabilisé les choses ce matin et avons essayé d’accroître notre vitesse progressivement, mais la voiture n’est pas à la hauteur de nos attentes. Nous manquons un peu de vitesse, nous devons donc travailler d’arrache-pied ce soir [jeudi] et demain [vendredi] pour comprendre où nous pouvons apporter des améliorations.»

Si Stroll est critique envers sa monoplace, il est également à blâmer pour ses piètres performances. À titre comparatif, son coéquipier, Sergio Perez, a retranché près de deux secondes lors des deux séances d’essais libres du jour. Des résultats qui ont permis au Mexicain de 29 ans de réussir le 15e meilleur temps.

En cinq Grands Prix en 2019, le pilote québécois n’a jamais été en mesure de finir dans le top 8, terminant notamment neuvième à deux occasions. En Espagne, Stroll n’a pas été en mesure de finir la course, lui qui a été victime d’un accrochage au 47e tour.

Qu’à cela ne tienne, Stroll tentera de faire peau neuve lors des troisièmes essais et des qualifications, qui auront lieu samedi, et de la course, qui est prévue le lendemain. Au classement des conducteurs, il occupe le 14e rang avec quatre points.