/news/green
Navigation

Rigaud demande l'aide du gouvernement

Coup d'oeil sur cet article

RIGAUD | Le niveau de l'eau a beau avoir diminué à Rigaud, en Montérégie, les victimes des inondations ne sont pas pour autant au bout de leur peine. Le maire va annoncer vendredi que les sinistrés ne seront plus hébergés à l'hôtel.

C’est un véritable cri à l’aide que lancent la municipalité et les sinistrés qui sont à l’hôtel depuis cinq semaines.

C’est qu’en 2017, le gouvernement provincial remboursait 100 % des frais d’hébergement et d’aide alimentaire.

Les villes ont toutefois appris que Québec ne remboursera plus l’intégralité de ces sommes, mais plutôt 75 %.

À Rigaud, 218 personnes qui ne peuvent retourner chez elles séjournent toujours à l'hôtel.

Les sinistrés ne pourront plus y résider et se retrouveront vraisemblablement dans des centres d’hébergement, possiblement dans des écoles.

«En 2017, j’ai été à l’hôtel pour 14 mois. D’après moi, c’était une perte d’argent pour rien, mais ils vont faire ce qu’ils veulent faire. C’est toujours des pansements qu’on met sur de gros problèmes», a affirmé un sinistré.

«On vit déjà un stress, les gens à un moment donné vont se ramasser là-bas, ça va être des dépressions, ça va coûter cher de médicaments, c’est impensable», a expliqué une sinistrée.

Même situation à Gatineau où 510 sinistrés sont toujours hébergés à l’hôtel. Le maire a écrit à la ministre la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, avec qui il a eu un entretien téléphonique jeudi après-midi.

Jusqu’à présent, il y a déjà 3864 demandes qui ont été faites au gouvernement Legault, qui a déjà remboursé 18,6 millions $. Évidemment, ces chiffres vont augmenter.