/news/politics
Navigation

Saguenay: la ministre Freeland reçoit un accueil chaleureux des travailleurs de Rio Tinto

Coup d'oeil sur cet article

La ministre des Affaires étrangères a été applaudie par des travailleurs de Rio Tinto, jeudi après-midi, à Saguenay. 

Chrystia Freeland était de passage dans la région pour expliquer la levée des tarifs douaniers sur l'aluminium annoncée la semaine dernière par le Canada, les États-Unis et le Mexique. 

«C'était mon rêve de venir ici et de vous dire que c'est fini», a dit la ministre, qui a ensuite été applaudie par des employés de la multinationale présents à son point de presse. 

Mme Freeland a ajouté qu'elle avait imaginé l'inquiétude des familles de la région qui ignoraient comment allait se terminer ce conflit avec les Américains. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Place aux investissements 

Des représentants syndicaux de Rio Tinto souhaitent maintenant que l'entreprise aille de l'avant avec ses projets d'investissement au Saguenay-Lac-Saint-Jean, avec l'abolition de ces droits de douane qui lui ont coûté cher. 

Toutefois, le grand patron régional de Rio Tinto, Gervais Jacques, a refroidi les ardeurs en déclarant qu'il ne pouvait garantir la construction d'un centre de billettes à l'usine Alma. 

La compagnie avait déjà déclaré mettre sur la glace ce projet de 200 millions $, en raison notamment des tarifs douaniers de 10 % imposés par l’administration du président Donald Trump. 

Or, le contexte a changé de sorte que M. Jacques est demeuré prudent sur sa réalisation.