/news/education
Navigation

Formulaire anglophone aux étudiants francophones

Coup d'oeil sur cet article

Des parents d’une école secondaire francophone de Montréal ont reçu mercredi un formulaire de consentement entièrement en anglais à signer dans le cadre d’une sortie scolaire.

« Il me semble que ça devrait être un réflexe de fournir une version en français du formulaire », dit Mathieu Gagné, le père d’un élève de l’école secondaire Louis-Riel située dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, à Montréal.

Mercredi, son fils de 16 ans lui a remis une feuille de consentement rédigée uniquement en anglais. Le formulaire visait à obtenir son autorisation pour que son fils soit pris en photo lors d’une activité scientifique spéciale à l’École Polytechnique, organisée en partenariat avec l’organisme Actua.

Jeudi, il a donc publié une photo du formulaire en question sur les réseaux sociaux pour témoigner de son indignation.

Photo courtoisie

« Pas fort »

« Sérieux, dans une école secondaire publique francophone ? #Pas fort », écrivait-il.

« Moi, je comprends l’anglais, mais pour des parents qui ne le comprennent pas, ce n’est pas agréable », a ajouté M. Gagné en entrevue avec Le Journal.

La Commission scolaire de Montréal explique que le formulaire a été transmis par les partenaires externes de l’événement. Les responsables de l’école Louis-Riel l’ont transféré aux parents sans réaliser qu’il était seulement en anglais, dit Alain Perron des relations de presse.

« Dorénavant, nous serons plus vigilants lorsque des communications nous proviendront de partenaires », conclut-il.

De son côté, Polytechnique Montréal explique que l’événement était bilingue, car il réunissait des élèves d’une classe francophone et d’autres d’une classe anglophone. Le même formulaire anglais aurait été envoyé aux deux classes en raison « d’une erreur humaine », abonde Kristina Martin, directrice des communications de l’organisme Actua.