/sports/others
Navigation

Jimmy Pelletier maintient le cap

Parti de Vancouver le 7 mai, le paracycliste qui parcourt le Canada est arrivé en Saskatchewan

Malgré la rigueur de leur calendrier, Jimmy Pelletier et son équipe ont tout de même pu profiter des paysages grandioses des Rocheuses.
Photo courtoisie, Jimmy Pelletier Malgré la rigueur de leur calendrier, Jimmy Pelletier et son équipe ont tout de même pu profiter des paysages grandioses des Rocheuses.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré quelques intempéries, d’importants dénivelés dans les Rocheuses et des journées de vent intense dans les Prairies, le cycliste paraplégique tient le cap alors qu’il vient de franchir le quart de sa traversée du Canada en vélo à main, qui le mènera à Halifax le 10 juillet prochain.

Pelletier et son équipe ont quitté Vancouver le 7 mai dernier et ils sont arrivés dans la région de Moose Jaw en Saskatchewan, vendredi soir.

Mais outre les quelques intempéries et la douleur parfois intense lors des importantes montées – surtout celle lors de laquelle un bris mécanique l’a forcé à monter pendant cinquante kilomètres avec le frein enclenché –, ce sont surtout les histoires humaines que Pelletier et ses comparses ont vécues depuis le début de leur épopée qui ressortaient, lorsqu’il s’est entretenu avec Le Journal au téléphone vendredi midi.

Rencontre enrichissante

Lors de son arrêt à Calgary, il y a une semaine, il en a profité pour rencontrer Ryan Straschnitzki, l’un des survivants du tragique accident d’autobus qui a fait 16 victimes il y a un peu plus d’un an. Straschnitzki est demeuré paralysé depuis l’accident et devra se déplacer en fauteuil roulant pour le restant de ses jours. Il a récemment décidé de tenter sa chance au hockey sur luge.

« Il avait les yeux bien ronds et ne faisait qu’écouter, a raconté Pelletier qui lui a fortement conseillé de s’initier à plusieurs sports différents afin de demeurer actif. Le principal message que je voulais lui lancer était qu’il s’assure de s’entourer de bonnes personnes. À l’hôpital, on côtoie beaucoup de gens qui tombent en fauteuil roulant et qui se découragent. C’est donc important d’être entouré de gens qui vont te motiver à avancer et à ne pas abandonner. »

Un don imprévu

Une rencontre imprévue a aussi souri à Pelletier. À Calgary, ils sont venus en aide à une dame dont le véhicule était en panne et ont accepté de la reconduire jusqu’à chez elle. Pour les remercier, la dame a fait un don et leur a promis d’en parler à son entourage.

Le lendemain, le neveu de cette dame a fait un don de 10 000 $ à la Traversée Jimmy-Pelletier pour les remercier, mais aussi pour venir en aide aux causes qu’elle soutient.

Rappelons que la Traversée soutient le Patro Roc-Amadour et Adaptavie. Il est toujours possible de faire des dons en visitant le www.latraverseeducanada.com.