/news/currentevents
Navigation

La police cherche des victimes d’un présumé agresseur

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de Brossard soupçonné d’avoir agressé sexuellement au moins trois jeunes filles âgées de 10 à 14 ans a été arrêté récemment par la police de Longueuil. Les autorités croient toutefois qu’il aurait pu faire davantage de victimes.

 

Luis Walther Carrillo Hernandez, 40 ans, fait face à des accusations de contacts sexuels et d’agressions sexuelles sur trois victimes différentes.

« En croisant des jeunes filles qui marchent, il s’approcherait d’elles et commettrait des attouchements dans la région de l’entrejambe, pour finalement s’enfuir en courant », relate Mélanie Mercille, porte-parole du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL).

« Au hasard »

Le suspect choisirait ses victimes « au hasard », lorsqu’elles ne sont pas en présence d’un adulte.

Le 28 février dernier, vers 7 h 30, il aurait commis des gestes à caractère sexuel sur une jeune fille de 10 ans dans le secteur de Saint-Hubert.

« Elle se rendait à l’école et le suspect s’est présenté derrière elle. Elle a réussi à embarquer dans un autobus », a précisé l’agente Mercille.

L’enquête démontre également que Carillo Hernandez aurait commis d’autres gestes semblables sur des filles de 10 à 14 ans à Montréal et qu’il circulerait à bord de son véhicule, une Toyota Corolla grise, souligne le SPAL.

Crimes en série

Les policiers croient que l’homme d’origine hispanique aurait pu faire d’autres victimes. Sa description a été dévoilée : il mesure 1 m 70 (5 pi 7 po), pèse 82 kg (180 lb), il a les cheveux et les yeux bruns et il s’exprime en français avec un accent espagnol.

« Il est possible que des jeunes victimes n’aient pas voulu en parler à leurs parents ou à l’école », fait valoir Mélanie Mercille.

« Puisque quatre victimes ont déjà été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée », indique le SPAL.

Il s’agit d’une structure de commandement où les services de police travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à l’arrestation de ces derniers.

L’accusé, qui a été arrêté le 16 mai, est détenu. Il sera de retour le 31 mai au palais de justice de Longueuil pour son enquête sur remise en liberté.


► Toute information peut être transmise, de façon anonyme, à l’organisme Échec au crime, en composant le 1 800 711-1800.