/sports/others
Navigation

Un bébé et de bons mots pour Fred VanVleet

Un bébé et de bons mots pour Fred VanVleet
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Utilisé comme joueur de banc, Fred VanVleet a offert aux Raptors de Toronto une excellente contribution dans une victoire cruciale contre les Bucks de Milwaukee jeudi, et ce, malgré le fait que la récente naissance de son fils l’ait privé de plusieurs heures de repos.

Après la victoire des siens à Toronto dimanche, le meneur réserviste de la formation canadienne s’est envolé pour sa ville natale, soit Rockford, en Illinois, pour assister à la naissance de Fred fils. Il a ensuite repris un vol pour Toronto pour le match numéro quatre.

Heureusement pour VanVleet, Milwaukee n’est qu’à environ 90 minutes de voiture de Rockford. Il a donc été en mesure de passer la nuit avec sa femme et leur bébé mercredi, avant la cinquième rencontre de cette finale de l’Est contre les Bucks, que les Raptors mènent 3 à 2.

Malgré ces distractions, VanVleet a récolté 21 points jeudi, lui qui a été utilisé pendant 37 min 10 s.

«Offrir une telle performance sur la route montre sa force mentale et à quel point il est professionnel, l'a encensé Kyle Lowry, selon le site officiel de la NBA. C’était une performance incroyable de sa part. Il a réalisé de gros lancers pour nous et il a fait son travail, ce soir.»

Garder la recette

Tout comme ses joueurs, l’entraîneur-chef de l’équipe, Nick Nurse, a été impressionné par la contribution du nouveau papa. Il souhaite maintenant que son joueur conserve la recette.

«Évidemment, il se passe beaucoup de choses dans sa vie et, même s’il est un jeune homme, il faut faire confiance à ces gars-là: ils font tout ce qu'ils peuvent avec leur corps, leur nutrition et leur repos... ou il joue simplement mieux avec moins de sommeil», a analysé Nurse.

«Je ne sais pas, quoi qu'il ait fait ces derniers jours, il doit continuer à le faire», a conclu l’instructeur.

Le rôle prépondérant de VanVleet dans les deux dernières rencontres des siens est dû notamment à un passage à vide de Danny Green. Le meneur de la formation partante a été blanchi de la feuille de pointage jeudi, récupérant un rebond en 16 min 30 s de jeu.

Les bons moments de VanVleet tombent donc à point pour le club de l’Ontario. Le principal intéressé estime que ses succès sont dus à son approche, son travail et sa confiance.

«Je continue simplement à me faire confiance, à faire confiance à mon art, et je sais qu’à un certain moment, les tirs entrent dans le panier», a-t-il expliqué.

«Les choses ont tourné en ma faveur lors des deux derniers matchs et je sens que mes coéquipiers cherchent de plus en plus à me remettre le ballon. Il faut donc rester confiant et être prêt à porter le coup de grâce quand on en a l’opportunité.»

Le sixième match de la série aura lieu samedi, à Toronto.