/finance/business
Navigation

Une entreprise de Boisbriand tentera de trouver une façon de recycler les embarcations de plaisance faites de fibre de verre

Coup d'oeil sur cet article

BOISBRIAND – Une entreprise de Boisbriand, dans les Laurentides, a été retenue par le gouvernement fédéral pour tenter de trouver une solution pour le recyclage des bateaux faits de fibre de verre.

Il s’agit de KWI Polymers, qui recevra 150 000 $ pour travailler sur une solution. La subvention provient du programme Défi canadien d'innovation sur les plastiques qui bénéficie au total d’un budget de 12,85 millions $ pour le financement de projets de recherche visant à fournir des solutions à la pollution causée par le plastique grâce à de nouvelles technologies.

Transports Canada avait invité les petites et moyennes entreprises canadiennes l’an dernier afin qu’elles développent des solutions permettant de recycler ou de réutiliser la plus grande proportion possible de fibre de verre utilisée dans la fabrication des bateaux de plaisance.

Les entreprises intéressées avaient jusqu’au 12 décembre dernier pour soumettre leurs propositions.

«Il existe peu d'options pour le recyclage et l'élimination des bateaux faits de plastique renforcé à la fibre de verre, communément appelé fibre de verre, a souligné le ministère dans un communiqué, vendredi. La plupart de ces bateaux se retrouvent dans des sites d'enfouissement ou, pire, abandonnés sur un terrain ou dans l'eau.»

Il est estimé qu’il y a plus de six millions d'embarcations de plaisance en service au Canada, dont un nombre important de ces navires est construit à partir de la fibre de verre.

«Selon une étude sur la capacité de recyclage des navires au Canada (Vard Marine Inc., 2016), plus de 43 000 navires atteignent la fin de leur vie utile chaque année», mentionne le gouvernement dans l’énoncé du problème sur la page internet de son «Défi sur le plastique – Recyclage du plastique renforcé à la fibre de verre».