/sports/hockey
Navigation

La Finlande surprend la Russie

La Finlande surprend la Russie
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le gardien Kevin Lankinen a repoussé les 32 tirs de la Russie dans un gain de 1 à 0 de la Finlande, samedi à Bratislava en Slovaquie, pour propulser les siens en finale du Championnat du monde de hockey.

C’est en vertu de son jeu défensif que la Finlande, ne comptant que sur deux joueurs à avoir joué dans la Ligue nationale de hockey (LNH) cette saison, a infligé à la Russie une première défaite dans ce tournoi. La Russie comptait pourtant sur trois récipiendaires du trophée Art-Ross, remis au meilleur pointeur de la LNH, en Evgeni Malkin, Alexander Ovechkin et Nikita Kucherov.

La Russie a d’ailleurs envoyé l’artillerie lourde en toute fin de rencontre pour créer l’égalité avec six patineurs, sans succès.

«Nous n’étions pas en mesure de marquer et nous avons ensuite donné un but faible. Ils ont profité d’un rebond chanceux, a déploré l’ancien défenseur du Canadien de Montréal Mikhail Sergachev, selon le site officiel de la Fédération internationale (IIHF). Mais nous devons leur rendre ce qui leur revient: ils ont bien joué défensivement contre nos attaquants. Ils ne nous ont rien donné.»

«On sentait que le match allait se décider avec le premier but, a expliqué l’entraîneur-chef des Russes Ilya Vorobiev. Malheureusement, on n’a pas marqué.»

Le capitaine fait la différence

C’est le capitaine Marko Anttila qui a battu Andrei Vasilevskiy entre les jambes à mi-chemin lors du troisième engagement. Henri Jokiharju et Joel Kiviranta ont obtenu des mentions d’aide.

«[Anttila] a été atteint par un bâton au visage et il est revenu pour marquer le but gagnant. Ça montre qu’il a beaucoup de caractère. C’est un leader et un gars vraiment sympathique», a vanté Lankinen.

Les Finlandais affronteront les gagnants du duel opposant le Canada à la République tchèque, samedi.