/sports/others
Navigation

Le vent n’arrête pas Laurence Vincent-Lapointe

Le vent n’arrête pas Laurence Vincent-Lapointe
MATHIEU HORTH GAGNÉ/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

La multiple championne du monde Laurence Vincent-Lapointe a fait fi des mauvaises conditions météorologiques pour remporter l’or samedi au C1 200 m, devant sa coéquipière Katie Vincent, lors de la Coupe du monde de canoë-kayak de vitesse de Poznan, en Pologne.

La Trifluvienne a enregistré un chrono de 45,265 s, alors que l’Ontarienne Vincent a réussi un temps de 46,413. La Chinoise Lin Wenjun (46,793) a complété le podium.

«Honnêtement, la finale a été difficile. Les conditions n’étaient vraiment pas idéales. C’était très venteux avec des vagues qui rebondissaient partout sur les murs en béton de chaque côté. C’était très, très, très difficile de contrôler le bateau. Katie et moi avons failli perdre le contrôle à plusieurs reprises. J’ai tellement été surprise de mon temps, c’est vite, ridiculement vite pour des conditions comme ça», a dit Vincent-Lapointe.

L’athlète de 26 ans sera de retour sur l’eau dimanche pour la finale du C2 500 m avec Vincent, native de Mississauga. Le duo espère une journée d’accalmie, mais a tout de même un plan en tête pour affronter le vent et les vagues qui pourraient poser problème durant la course.

«Je touche du bois pour que ce soit mieux demain. Je fais confiance [à Katie] pour la direction et elle me fait confiance pour la stabilité et le rythme. Je pense que si nous travaillons bien ensemble comme nous savons le faire, ça va bien aller. Nous avons coursé dans de mauvaises conditions avant, et ce n’est pas quelque chose qui me fait peur. Souvent, ce que nous nous disons, c’est qu’au lieu d’y aller avec le rythme de nos rames, nous allons y aller plus en puissance», a ajouté Vincent-Lapointe.

Autres résultats

Chez les autres Québécois en action, Lissa Bissonnette a participé à deux finales B. Au K1 200 m, elle a fini huitième, et au K2 500 m, elle a pris le troisième rang avec Courtney Stott.

Aussi, Bissonnette et Stott ont allié leurs forces avec celles de Michelle Russell et Madeline Schmidt pour la demi-finale du K4 500 m. Le quatuor canadien a fini cinquième, ce qui lui permettra de participer à la finale B dimanche.

De son côté, Pierre-Luc Poulin pointe au sixième rang de la finale B du K1 200 m. Demain, le kayakiste de Lac-Beauport fera équipe avec Mark De Jonge, Nicholas Matveev et Simon McTavish pour la finale A du K4 500 m puisque les Canadiens ont fini deuxièmes de leur demi-finale.

Finalement, Vincent Jourdenais et Brian Malfesi se sont qualifiés pour la finale B du K2 1000 m après avoir terminé cinquièmes de leur demi-finale.