/sports/others
Navigation

La folie des Raptors envahit Toronto

La folie des Raptors envahit Toronto
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Raptors de Toronto ont atteint la finale de la NBA pour la première fois de leur jeune histoire et la Ville Reine était une véritable marée rouge et noire, samedi, tandis que les réseaux sociaux se sont enflammés une fois la présence de l’équipe ontarienne au tour ultime confirmée.

En plus du chanteur Drake qui a manifesté sa joie en félicitant Kahwi Leonard et l’entraîneur-chef Nick Nurse après la victoire de 100 à 94 des Raptors aux dépens des Bucks de Milwaukee, de nombreux partisans, clubs professionnels et gens célèbres ont exprimé leur joie sur les réseaux sociaux.

«Quelle partie mémorable! Les Raptors, il est temps de rapporter le trophée au Canada», a notamment écrit le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, sur son compte Twitter.

Pendant que des organisations locales comme les Maple Leafs et les Blue Jays soulignaient le triomphe de l’équipe de basketball, les rues torontoises se sont transformées en marée humaine au sein de laquelle les klaxons et les cris de ralliement «We the North» et «Let’s go Raptors» étaient faciles à entendre.

Un gros party

Le site de célébrations extérieures des Raptors, le «Jurassic Park» n’était même pas encore ouvert au public que déjà, plusieurs milliers de partisans faisaient la queue depuis des heures pour s’assurer d’avoir une place à l’extérieur afin de regarder le sixième match de la série opposant leur équipe favorite aux Bucks de Milwaukee, sur écran géant.

Cette frénésie de la NBA qui emporte une bonne partie du Canada s’est matérialisée samedi, au moment où l’attroupement attendait patiemment, par moment sous une pluie battante.

Plusieurs ont eu la frousse de voir les autorités interdire l’accès au site extérieur puisqu’un puissant orage s’est abattu sur la région de Toronto. Le mauvais temps s’est toutefois dissipé et les partisans ont pu se masser devant le Scotiabank Arena.

En moins de 30 minutes, l’achalandage de l’endroit était à la hauteur de l’importance de cette rencontre pour la concession fondée en 1995.

D’ailleurs, la finale de la NBA s’amorcera dans cet édifice jeudi, lorsque les Warriors de Golden State y seront de passage.