/sports/hockey
Navigation

Un gardien en première ronde?

HKN-HKO-SPO-SAN-JOSE-SHARKS-V-ST-LOUIS-BLUES---GAME-FOUR
Photo d'archives, AFP Jordan Binnington est l’un des nombreux gardiens partants dans la LNH à ne pas avoir été un choix de première ronde.

Coup d'oeil sur cet article

L’ère où les gardiens de but étaient sélectionnés au premier rang au total du repêchage de la LNH est probablement révolue. Même que de moins en moins d’équipes du circuit Bettman utilisent leurs choix de première ronde pour sélectionner un homme masqué. Malgré cette tendance, l’Américain Spencer Knight attire grandement les regards à l’approche de la séance de sélection à Vancouver, les 21 et 22 juin prochains.

Le gardien natif du Connecticut possède déjà le physique de l’emploi, à 6 pi 3 po et 200 lb grâce, notamment, à une assiduité peu commune des jeunes de son âge au gymnase.

En plus de ses qualités athlétiques, Knight possède la force mentale requise chez les gardiens de but.

« Spencer a cette capacité de rebondir après un départ plus difficile. Il oublie rapidement ses moins bonnes performances et demeure très calme », mentionnait l’entraîneur de l’équipe des moins de 18 ans des États-Unis, John Wroblewski, en entrevue au Journal il y a quelques semaines.

Top-10 ?

Même s’il a tout pour être considéré comme un espoir de très haut niveau à sa position et qu’il semble évident qu’il sera une sélection de première ronde à Vancouver, rien n’est moins sûr. Sans faire de comparaisons dans les styles, quelques jeunes gardiens de but, considérés comme des espoirs de première ronde, ont glissé au deuxième tour dans l’histoire récente. Carter Hart est probablement l’exemple le plus concret de ce phénomène et gageons que les Flyers ne se plaignent pas aujourd’hui d’avoir pu mettre le grappin sur le jeune Canadien au 48e rang au total.

On peut comprendre les équipes du circuit Bettman, toutefois, d’être de plus en plus réticentes à mettre le grappin sur un gardien de but en première ronde. Le développement des joueurs de cette position est très difficile à prédire et plusieurs premiers de classe n’ont pas répondu aux attentes au cours des dernières saisons, alors que des gardiens repêchés beaucoup plus loin se sont avérés de véritables vols.

Prenons l’exemple de Jordan Binnington. La jeune sensation des Blues avait été un choix de troisième ronde en 2011. Cette année-là, cinq gardiens avaient été sélectionnés avant lui et un seul, John Gibson des Ducks d’Anaheim, joue aujourd’hui de façon régulière dans la LNH. Binnington a quant à lui mis sept ans avant de s’établir dans le circuit Bettman.

Vasilevskiy

Alors qu’on a l’impression qu’il ne sert plus à rien de repêcher des gardiens au premier tour en raison du trop grand nombre de déceptions depuis 2010, Andrei Vasilevskiy est l’exception qui confirme la règle.

Le gardien du Lightning de Tampa Bay avait été le premier choix de l’équipe en 2012 et il s’est vite implanté comme l’un des meilleurs à sa position.

D’ailleurs, certains estiment que Knight est le meilleur espoir masqué depuis Vasilevskiy. Si tel est le cas, l’équipe qui le sélectionnera aura la main heureuse, en première ronde ou pas.

Les meilleurs gardiens de la LNH et leur rang de repêchage

►Andrei Vasilevskiy (Tampa Bay)

  • 1re ronde (19e) en 2012

►Sergei Bobrovsky (Columbus)

  • Jamais repêché

►Carey Parice (Montréal)

  • 1re ronde (5e) en 2005

►Marc-André Fleury (Vegas)

  • 1re ronde (1er) en 2003

►Connor Hellebuyck (Winnipeg)

  • 5e ronde (130e) en 2012

►Braden Holtby (Washington)

  • 4e ronde (93e) en 2008

►Ben Bishop (Dallas)

  • 3e ronde (85e) en 2005

►Tuukka Rask (Boston)

  • 1re ronde (21e) en 2005

►Pekka Rinne (Nashville)

  • 8e ronde (258e) en 2004

►Frederik Andersen (Toronto)

  • 3e ronde (87e) en 2012

Les gardiens choisis en première ronde depuis 2010

2010: Jack Campbell (Dallas) 10e au total

2010: Mark Visentin (Arizona) 27e au total

2012: Andrei Vasilevskiy (Tampa) 19e au total

2012: Malcolm Subban (Boston) 24e au total

2015: Ilya Samsonov (Washington) 22e au total

2017: Jake Oettinger (Dallas) 26e au total