/sports/racing
Navigation

Un record du monde pour un Québécois

Un record du monde pour un Québécois
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Québécois Brent Lakatos a de nouveau démontré qu’il était l’homme à battre sur la scène internationale dans la classe T53. Il a terminé premier du 400 mètres en réalisant un record du monde de 47,34 s, dimanche, au Grand Prix de para-athlétisme de Nottwil, en Suisse.

«C’est un record du monde que je visais depuis plusieurs années. Il était détenu par un Coréen depuis 2010. Je suis vraiment content.»

Le Dorvalois a été plus rapide que le Thaïlandais Pongsakorn Paeyo (48,36) et le Chinois Yang Shaoqiao (50,09), respectivement deuxième et troisième.

«Quand j’ai commencé l’échauffement, le vent était du mauvais côté, mais ç’a changé et les conditions étaient parfaites. Pour les premiers 250-300 m, le Thaïlandais était en avant de moi. Dans le dernier 100 m, je n’étais pas fatigué, donc j’y suis allé à fond», a dit le multiple médaillé paralympique.

Plus tôt dans la journée, le vétéran avait pris part au 5000 m T53-T54, où il a fini troisième en 9 min 44,80 s. L’Américain Daniel Romanchuk a pris la tête de la compétition avec un record du monde de 9:44,33. Le Suisse Marcel Hug a fini deuxième avec un record européen de 9:44,37.

«C’était une très belle course. Je ne pensais pas que nous serions aussi rapides. J’avais une stratégie contre eux, mais nous sommes partis et Daniel est allé très vite dès le premier tour. Nous avions une petite avance sur les autres, j’étais troisième et Marcel deuxième. Notre avance s’est agrandie, mais nous ne nous sommes pas consultés pour garder notre vitesse», a-t-il ajouté.