/sports/racing
Navigation

Week-end parfait pour Olivier Bédard en F1600

Olivier Bédard
Photo d'archives Olivier Bédard

Coup d'oeil sur cet article

Victorieux à deux reprises la semaine précédente en Coupe Nissan Micra à Mosport en Ontario, Olivier Bédard a réussi sa rentrée cette fois en Formule 1600, dont il est aussi engagé cette année à temps plein.

Le pilote de Terrebonne a remporté avec brio les trois étapes initiales de la saison disputée en fin de semaine sur le circuit mythique de Mont-Tremblant, non sans avoir réalisé la position de tête à chaque occasion.

Zachary Vanier et Bertrand Godin, respectivement deuxième et troisième à l’arrivée, l’ont accompagné sur le podium lors de la première épreuve présentée samedi. Ce même Vanier l’a suivi au second rang dans les deux courses présentées dimanche.

Les deux prochaines épreuves de la série auront lieu au circuit Gilles-Villeneuve à l’occasion du Grand Prix du Canada, les 8 et 9 juin.

Des camionnettes au GP3R

Une étape de la nouvelle Série de camionnettes hors route McGregor a été ajoutée à la programmation du premier week-end de compétition du Grand Prix de Trois-Rivières, du 2 au 4 août prochain.

Inauguré tout récemment, le championnat prendra son envol la fin de semaine prochaine en Beauce.

Pour l’instant, six pilotes québécois y sont engagés, quoiqu’on souhaite augmenter le plateau à une dizaine de participants, dont certains proviendraient des États-Unis.

Le format des étapes sera le même que celui du Championnat mondial de Rallycross. Les pilotes devront parcourir quatre tours du tracé hybride (mi-asphalte, mi-terre) pour les qualifications et six pour les courses.

À la différence du Rallycross, deux rampes seront aménagées sur la longue ligne droite du circuit, non seulement pour ralentir les bolides, mais pour... pimenter le spectacle.

Le virage vert

Le comité organisateur du Grand Prix de Trois-Rivières a, par ailleurs, profité d’un point de presse cette semaine pour annoncer la mise en place du « Programme environnemental GP3Vert » qui consistera à planter 200 végétaux sur les terrains de l’école Chavigny à compter du 4 juin.

Ces arbres seront garantis pour une période de 50 ans : une occasion pour l’organisme de faire un clin d’œil à son demi-siècle d’histoire.