/news/currentevents
Navigation

Coupable d'un viol collectif à Sherbrooke : Blessing Dugbeh conteste sa peine

Coupable d'un viol collectif à Sherbrooke : Blessing Dugbeh conteste sa peine
Capture d'écran, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Déclaré coupable le 30 avril dernier du viol collectif d'une adolescente de 15 ans à Sherbrooke, Blessing Dugbeh souhaite contester la peine minimale de cinq ans.

C'est ce qu'a annoncé son avocat à la juge Claire Desgens lundi matin à Sherbrooke.

Dugbeh, 21 ans, avait été arrêté en avril 2018 en compagnie de cinq autres mineurs, pour des agressions sexuelles en groupe commises sur des adolescentes au printemps 2017.

Sa victime avait 15 ans lors des événements survenus dans un logement de la rue Papineau à Sherbrooke.

En plus de l'agression sexuelle, Blessing Dugbeh avait aussi été reconnu coupable d'incitation à des contacts sexuels, menaces de mort et harcèlement à l'endroit de la plaignante.

Détenu depuis son arrestation, il reviendra en Cour le 19 juin pour fixer la date du débat sur sa requête. Son avocat et lui entendent invoquer la Charte des droits et libertés pour démontrer le caractère inusité et exagéré de la peine minimale de cinq ans.

Rappelons que l'accusé fait face dans un autre dossier à sept chefs d'accusation d'agression sexuelle et agression sexuelle mettant la vie en danger.

Il est soupçonné d'agression sur trois autres adolescentes, des crimes qu'il aurait commis alors qu'il savait être porteur du VIH. Il a plaidé non coupable à ces accusations.