/news/green
Navigation

L'érosion du Rocher Percé s'accélère

Coup d'oeil sur cet article

L'érosion du Rocher Percé s'accélère avec les changements climatiques. Les autorités du parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé appellent à la prudence. Il ne faut donc pas s'aventurer trop près de cette icône de la Gaspésie. 

Chaque année, 300 tonnes de roche tombent du rocher ou des falaises à proximité. C’est l’équivalent d’une boite de camionnette pleine de roche qui s’effrite de la structure chaque jour. 

L’érosion s’accélère aussi avec les changements de composition des glaces en hiver. 

«Il n’y a plus de glace l’hiver, les tempêtes hivernales vont avoir un effet d’érosion sur le Rocher Percé», explique Rémi Plourde, directeur du parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-PercéAppel à la prudence 

La direction du parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé appelle les visiteurs à la prudence. Ils sont invités à respecter les consignes de sécurité sur les panneaux installés sur les lieux. 

«La marche le long des parois du Rocher Percé ou des monts qui sont juste à côté, c’est excessivement dangereux. Vous avez beaucoup plus d’opportunités d’admirer l’emblème touristique en prenant des excursions organisées, et ce, en toute sécurité», ajoute M. Plourde.