/world/usa
Navigation

Trump fait ses adieux à l'empereur du Japon et se rend sur une base navale

Trump fait ses adieux à l'empereur du Japon et se rend sur une base navale
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Yokosuka - Le président américain Donald Trump a fait mardi ses adieux à l'empereur Naruhito et s'est envolé en hélicoptère pour une base navale américaine, dernière étape d'une visite au Japon chargée de symboles et destinée à réaffirmer la présence américaine en Asie face à la montée en puissance de la Chine.

M. Trump, accompagné de son épouse Melania, s'était vu offrir l'honneur lundi d'être le premier dirigeant étranger à rencontrer le nouvel empereur et l'impératrice Masako.

Sa visite entamée samedi, peu riche en substance, a été marquée par une partie de golf avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe et la remise par le président américain d'une coupe à la fin d'un tournoi de sumo à Tokyo.

De délicates négociations sur les demandes répétées de Washington de voir le Japon ouvrir davantage son marché aux produits américains, à défaut de quoi il pourrait se voir imposer de lourds droits de douane dans l'automobile, ont été reportées après des élections sénatoriales prévues en juillet au Japon.

Achats de chasseurs

Mais la présence de Donald Trump et les intenses efforts de son hôte pour lui plaire étaient avant tout un signal fort face à l'influence grandissante de la Chine et à la menace persistante de la Corée du Nord pour démontrer que les États-Unis demeurent une puissance majeure en Asie.

Et M. Trump a terminé son voyage par une démonstration de l'aspect militaire de cette présence en prononçant un discours à bord d'un navire japonais, le porte-hélicoptères Kaga. Il s'est ensuite adressé aux soldats du navire d'assaut américain Wasp.

L'alliance militaire nippo-américaine a aussi son aspect commercial et M. Trump a confirmé lundi que le Japon allait acquérir 105 avions de combat américains F-35 supplémentaires. Tokyo s'était engagé en décembre à cette acquisition, ce qui doit porter à 147 le nombre de ces chasseurs furtifs en sa possession. « Cette acquisition donnerait au Japon la plus grande flotte de cet appareil parmi les Alliés des États-Unis », avait déclaré M. Trump.

Dans son discours sur le Kaga, le président américain a témoigné de sa solidarité envers le Japon après une meurtrière attaque au couteau survenue mardi matin au sud de Tokyo, qui a notamment touché des écoliers.

« Tous les Américains sont au côté du peuple japonais et pleurent pour les victimes et leurs familles », a déclaré M. Trump. « Au nom de la Première Dame et de moi-même, je veux prendre un moment pour leur adresser nos prières et notre sympathie ».

Après avoir quitté l'USS Wasp, Trump devait décoller pour Washington avec une escale technique en Alaska.

Moment de gêne

L'empereur Naruhito est monté sur le trône du Chrysanthème il y a seulement trois semaines après l'abdication de son père Akihito, une première au Japon en plus de 200 ans.

M. Trump et la Première Dame ont dit mardi matin au revoir au couple impérial, a indiqué la Maison Blanche sans préciser de quelle manière ils l'avaient fait.

La visite était avant tout une démonstration de bonne entente et de bons sentiments, mais un moment de gêne ne s'en est pas moins produit lorsque Donald Trump, au cours de sa conférence de presse commune avec M. Abe lundi, a désavoué publiquement ses propres conseillers et contredit son hôte.

Le président américain a dit ne pas considérer les deux essais de missiles à courte portée réalisés début mai par la Corée du Nord comme une violation des résolutions de l'ONU ni comme une menace pour quiconque.

« Les gens autour de moi pensent que ce pourrait être une violation (...) Ce que je vois moi, c'est un homme qui cherche peut-être à attirer l'attention sur lui », a déclaré M. Trump au sujet du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

Shinzo Abe, lui, répète qu'il s'agit d'une violation des résolutions de l'ONU et souligne régulièrement la menace que représentent pour le Japon tout proche de la Corée du Nord les armes de courte portée.