/24m/transports
Navigation

Royalmount à Montréal : une « congestion insupportable » si rien ne change

Florence Junca-Adenot, présidente du groupe de travail Namur – De la Savane
Photo Camille Dauphinais-Pelletier Florence Junca-Adenot, présidente du groupe de travail Namur – De la Savane

Coup d'oeil sur cet article

Sans un renforcement «vigoureux» de l’offre de transport en commun et le désenclavement du secteur où le Royalmount veut s’installer, une «congestion insupportable» va régner à l’intersection des autoroutes 15 et 40.  

C’est l’une des conclusions du groupe de travail Namur – De la Savane, qui a présenté mardi son rapport sur la mobilité, qui contient une trentaine d’actions à poser pour améliorer les conditions de circulation dans ce secteur.   

  

  • ÉCOUTEZ l’entrevue avec Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports, à Dutrizac de 6 à 9:  

 

«Si rien n’est fait, on va avoir une congestion insupportable. C’est pas bon pour le promoteur, c’est pas bon pour les citoyens, c’est pas bon pour les entreprises qui ont déjà de la misère à embaucher du monde», a mentionné la présidente du groupe de travail, la spécialiste en urbanisme et transports Florence Junca-Adenot.   

«À moment donné, c’est la loi du réalisme, du pragmatisme, qui doit prendre le dessus, et tout le monde doit mettre la main à la pâte», a-t-elle dit, suggérant que le financement vienne en partie des promoteurs qui développent des projets dans le secteur.   

Plan ambitieux  

Des mesures importantes sont suggérées dans le plan, notamment le prolongement de la branche ouest de la ligne orange du métro jusqu’à la gare Bois-Franc, pour une connexion avec le Réseau express métropolitain (REM), ainsi que le prolongement du boulevard Cavendish vers l’avenue Royalmount et la rue Jean-Talon.   

Selon Mme Junca-Adenot, toute une série de mesures pour désenclaver le secteur pourraient être mises en place dans un horizon de deux ou trois ans, pour l’ouverture projetée du Royalmount.   

«Le prolongement de Cavendish – une voie vers le nord, une voie vers le sud, à travers les voies du CP et du CN, la passerelle sur Décarie vers le métro De la Savane et les mesures de voies réservées, de voies cyclables et d’organisation de la multimodalité autour des stations Namur et De la Savane» pourraient être mises en place pour 2022, avance-t-elle.   

Selon la spécialiste, la mise en place de ces mesures ne nécessite pas des investissements si importants, et permettrait de valoriser la partie ouest de la ligne orange, actuellement sous-utilisée. À l’heure de pointe matinale, les trains en direction Côte-Vertu sont vides à 48% sur cette section de la ligne, malgré sa proximité avec la zone industrielle de Saint-Laurent et celle de la ville de Mont-Royal.   

  

La zone où projette de s'installer le Royalmount, à l'intersection des autoroutes 15 et 40, est actuellement peu accessible autrement qu'en voiture.
Photo courtoisie, Carbonleo
La zone où projette de s'installer le Royalmount, à l'intersection des autoroutes 15 et 40, est actuellement peu accessible autrement qu'en voiture.

  

«Véritable levier»  

La ministre déléguée aux Transports Chantal Rouleau et la mairesse de Montréal Valérie Plante étaient présentes lors de l’annonce.   

Mme Rouleau a qualifié le rapport de «véritable levier pour transformer le secteur», et a mentionné que son gouvernement «reçoit positivement ce rapport et l’analysera avec attention».   

La mairesse a mentionné pour sa part qu’il restait du travail à faire pour que la Ville appuie le projet de Royalmount, mentionnant qu’il avait toujours pour l’instant «plus d’impacts négatifs que positifs» sur le secteur, malgré les modifications apportées par le promoteur Carbonleo. Ni la Ville ni le gouvernement n’ont toutefois d’outils légaux pour bloquer son avancement, a-t-elle admis.   

Le chef de l’opposition officielle, Lionel Perez, a pour sa part commenté ces recommandations en mentionnant qu’il n’y avait «rien de nouveau» dans celles-ci, et qu’elles pourraient selon lui être appliquées «à n’importe quelle intersection pour [la] décongestionner».    

  

- Avec Elsa Iskander  

Recommandations   

  • Prolonger la branche ouest de la ligne orange jusqu’au futur REM (station Bois-Franc)   
  • Prolonger le boulevard Cavendish   
  • Construire une passerelle pour piétons et cyclistes au-dessus du boulevard Décarie   
  • Mettre des voies réservées pour autobus dans le secteur et améliorer la desserte   
  • À moyen terme, prolonger la branche ouest de la ligne orange jusqu’à Laval   
  • Faire participer les promoteurs au financement des projets de transport collectif et actif   
  • Améliorer la fonctionnalité des autoroutes 15 et 40 et des voies de desserte entre les échangeurs