/world/africa
Navigation

Mali: au moins 20 tués dans une collision entre un bus et un camion

Coup d'oeil sur cet article

Vingt-trois personnes ont été tuées et une quinzaine blessées mardi dans la collision frontale entre un camion et un minibus à une cinquantaine de kilomètres à l’est de la capitale malienne, Bamako, a annoncé le gouvernement malien dans un communiqué.

« Un grave accident de la circulation est intervenu entre un véhicule de transport public de voyageurs (minicar) et un camion de transport de sable, sur la route nationale numéro 6, entre Kassela et Zantiguila », sur l’axe Bamako-Ségou, selon le gouvernement, qui fait état d’un « premier bilan » de 23 morts et 16 blessés graves.

« Selon les premiers témoignages recueillis sur place, le pneu du véhicule de transport public de voyageurs a explosé, désarticulant le véhicule dans la voie du camion venant en sens inverse. Le choc frontal a été très violent », précise le communiqué. Les blessés et les corps des victimes ont été évacués vers deux hôpitaux.

Adressant ses « condoléances attristées » aux familles des victimes, le gouvernement malien a « invité les transporteurs au respect strict de la réglementation relative aux contrôles techniques et à la prudence sur les routes ».

« Le choc a été si violent qu’il ne reste plus rien du minibus, des bagages sont à même le sol. Plusieurs personnes sont à l’hôpital, entre la vie et la mort », a témoigné un membre de la Croix-Rouge malienne présent sur les lieux, Oumar Sylla.

Les ministres des Transports et de la Sécurité et de la Protection civile se sont rendus sur place pour « constater les dégâts » et « veiller à la prise en charge correcte des blessés », selon un communiqué du ministère des Transports évoquant une « catastrophe ». Il avait dans un premier temps évoqué un bilan de 20 morts et 13 blessés.