/sports/hockey/canadien
Navigation

Max Domi rencontre des enfants atteints du diabète de type 1

L’attaquant du Canadien a parlé avec générosité de son quotidien à 13 enfants atteints du diabète

Max Domi discute de diab�te
PHOTO AGENCE QMI, MAXIME DELAND

Coup d'oeil sur cet article

« Ne laissez pas la maladie vous définir. Vous devez vous définir par rapport à la maladie. »

Atteint de diabète de type 1, Max Domi a livré un message d’espoir à 13 enfants qui sont dans le même état que lui à la salle de bal Le Windsor, mardi matin. Ceux-ci ont tous eu l’occasion de lui poser une question sur le quotidien et les expériences passées de l’attaquant du Canadien. 

Domi n’est pas réputé pour être l’athlète le plus bavard devant les journalistes. Cependant, avec ces enfants de tous les âges, il a été d’une grande générosité. Un beau moment.

« Le diabète de type 1 est une maladie où tu n’as pas une seconde de repos, a souligné le hockeyeur de 24 ans. Ma santé est ma grande priorité. Lorsque je quitte la maison, je dois m’assurer que j’ai fait tout le nécessaire pour me sentir bien.  

« On doit toujours se préparer pour le pire au quotidien. C’est beaucoup de travail. Mon meilleur conseil est d’informer les gens de votre condition et de tout ce que vous avez à faire au cours d’une journée. » 

Max Domi discute de diab�te
PHOTO AGENCE QMI, MAXIME DELAND

 

Mal de tête pour sa mère

Même s’il a reçu son diagnostic il y a une douzaine d’années, Domi a souligné avoir fait plusieurs erreurs et en commettre encore en raison de la complexité de sa maladie.

Il a fourni une réponse intéressante sur le fait d’avoir le diabète de type 1 en étant adolescent.

« J’étais un gros mal de tête pour ma mère, a mentionné l’attaquant avec le sourire. Je n’écoutais pas ce qu’elle me disait. Je faisais toujours le contraire de ce qu’elle me demandait. »  

« Lorsque tu es adolescent, ta mentalité change. Ton corps aussi et il ne réagit plus de la même façon face aux aliments. La bonne chose avec ma maladie, c’est qu’elle m’a permis de me responsabiliser. »

Max Domi discute de diab�te
PHOTO AGENCE QMI, MAXIME DELAND

 

Donner au suivant

Domi n’a pas eu besoin qu’on lui torde un bras pour s’impliquer dans cette cause. Les dirigeants de la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile (FRDJ) l’ont approché et l’athlète a accepté sur-le-champ. 

Le numéro 13 du Canadien s’implique dans la cause du diabète depuis les rangs juniors, alors qu’il portait les couleurs des Knights de London, dans la Ligue de l’Ontario. Par la suite, ce fut la même chose avec les Coyotes de Phoenix, sa première équipe dans la Ligue nationale. De poursuivre sa bonne action à Montréal, c’était naturel. 

« Mon objectif est de donner un peu d’espoir aux enfants, a ajouté Domi. Je veux leur faire réaliser que tous les rêves peuvent être atteints. Ce sont des personnes fortes. 

« Je veux imiter ce que Bobby Clarke avait eu comme impact sur moi à l’époque. Ç’a changé ma vie et j’espère que je vais pouvoir faire de même avec tous les enfants que je rencontre. »

Max Domi prendra part à la marche pour la guérison du diabète Sun Life FRDJ, qui se déroulera le 9 juin au Centre de la Nature de Laval. Cet événement permettra à l’association de recueillir des fonds pour la recherche sur le diabète.