/sports/soccer/impact
Navigation

Séquence importante

Le club montréalais dispute trois matchs à domicile avant une pause de trois semaines

Après avoir purgé un match de suspension, Samuel Piette retrouvera ses coéquipiers de l’Impact, mercredi soir au stade Saputo.
Photo d’archives, Pierre-Paul Poulin Après avoir purgé un match de suspension, Samuel Piette retrouvera ses coéquipiers de l’Impact, mercredi soir au stade Saputo.

Coup d'oeil sur cet article

L’Impact amorce mercredi soir contre le Real Salt Lake une séquence de trois matchs en une semaine au stade Saputo et tout ça risque de se dérouler en l’absence d’Ignacio Piatti, qui a vraisemblablement subi une rechute de sa blessure au genou.

L’Argentin a quitté le match de vendredi dernier à Los Angeles et il a par la suite indiqué éprouver de la douleur. Rémi Garde a confié lundi que c’était au même endroit que la blessure qui lui a fait rater 10 matchs.

Piatti a subi des examens lundi et n’était pas à l’entraînement mardi, tout comme Orji Okwonkwo, qui s’est blessé vendredi. Il n’y avait pas d’autre absent.

Ces trois matchs sont importants pour l’Impact puisque l’équipe sera par la suite en congé pour une période de trois semaines en raison de la pause de la Gold Cup.

Pas emballé

Rémi Garde a reconnu ne pas être emballé à l’idée de devoir aborder ces trois rencontres sans savoir ce qu’il adviendra de Piatti.

« Les trois matchs arrivent rapidement. Je ne peux pas vous dire ce qui va se passer et j’espère que les nouvelles ne seront pas mauvaises.

« Sans vouloir minimiser l’absence éventuelle de Nacho, on se doit d’avoir de l’espoir. On en a plus quand il est là, mais on se doit d’en avoir dans toutes les conditions », a dit Garde, qui pourra au moins profiter du retour de Samuel Piette.

« Le repos m’a fait beaucoup de bien, je me sens très bien physiquement et mentalement », a confié le milieu de terrain.

Bien partir

Le Bleu-blanc-noir doit amasser un maximum de points dans ses trois prochains affrontements contre Salt Lake, Orlando et Seattle.

Mais pour ce faire, il va devoir connaître de meilleurs débuts de matchs parce qu’il peine à bien amorcer ses rencontres depuis trop longtemps.

L’Impact n’a pas marqué un seul but en première demie depuis le troisième match de la saison. Au cours de cette période, il a accordé une dizaine de buts à l’adversaire.

De fait, le premier et le troisième quart d’heure sont les pires pour l’Impact, qui a cédé à six reprises dans les deux cas, accordant un total de 13 buts en première demie contre 10 en deuxième.

Et c’est malheureux parce que ça force constamment l’équipe à jouer du soccer de rattrapage. C’est ainsi qu’elle n’a marqué que 5 buts en première demie contre 12 en seconde moitié de match.

Dur mentalement

« Je ne sais pas si c’est parce que les autres équipes sont fatiguées et que nous sommes disciplinés défensivement, a reconnu Samuel Piette. Chaque fois qu’on n’a pas concédé en première demie, on a bien fait en deuxième demie et on a mis des buts. »

Et si la situation est difficile à expliquer, elle a des impacts sur le plan mental.

« Cette année, on concède un but dans les 10 ou 15 premières minutes et ça joue mentalement », a reconnu Piette.

« C’est plus important de ne pas encaisser que de marquer un but. Mais c’est sûr que prendre l’avance à la maison et mettre de la pression sur l’équipe adverse au début du match, c’est avantageux pour nous. »

Bonne équipe

Et l’Impact devra être vigilant contre le Real Salt Lake, qui est plutôt bon pour une équipe qui occupe le sixième rang dans l’Association de l’Ouest.

Salt Lake vient de remporter ses trois derniers matchs et a des munitions pour faire mal à l’adversaire.

« Ils ont plusieurs attaquants qui sont assez rapides. Ils ont marqué des buts bien construits dans les derniers matchs et ont quand même battu Toronto et Atlanta », a souligné Garde.

« Ils ont un jeu collectif. C’est un bon test pour nous parce que c’est une équipe qui est en confiance. »

L’Impact devra particulièrement surveiller Albert Rusnak, qui a déjà cinq buts et deux passes en 12 matchs.

 

Sur le même sujet