/opinion/columnists
Navigation

Un cadeau inespéré

Coup d'oeil sur cet article

La chef du Parti vert, Elizabeth May, espère une percée historique lors du prochain scrutin fédéral et récolter ses premiers députés élus au Québec. Cependant, elle sabote ses espérances en projetant de faire transiter le pétrole de l’Ouest canadien sur le territoire québécois.

En finir, mais

Madame May rêve que sa formation devienne un parti reconnu au Parlement et se voit constituer la balance du pouvoir dans un gouvernement minoritaire à venir. Les succès dans les élections récentes au Canada et en Europe expliquent probablement ses grandes ambitions.

S’inscrivant dans la lutte contre le réchauffement climatique, elle veut en finir avec l’énergie fossile d’ici 2050 et prône que le Canada cesse d’importer du pétrole étranger d’ici 2030. Ses positions s’apparentent étrangement à celles du chef conservateur, Andrew Scheer, car elle propose d’ouvrir la voie d’un océan à l’autre pour y faire circuler le pétrole de l’Ouest, y incluant celui extrait des sables bitumineux.

Elle est consciente de la faible acceptabilité sociale pour les pipelines et propose donc le transport ferroviaire pour se distinguer de la voie envisagée par les conservateurs. Cependant, le train n’est guère plus rassurant pour la sécurité et ne rend pas moins sale le pétrole des sables bitumineux. Pire, il produirait au Québec encore moins de retombées économiques qu’un oléoduc, retombées qui, dans ce dernier cas, n’étaient pas vraiment significatives.

Remerciements

Le Parti vert aurait pu constituer une entrave sérieuse à la remontée du Bloc québécois et miner ses espoirs d’obtenir une députation numériquement plus importante, si on considère les résultats dans Outremont aux dernières partielles. Les positions exprimées par madame May devraient toutefois refroidir les ardeurs vers les verts et rappeler que le Bloc est le seul parti fédéral à s’opposer au transit unilatéral d’énergie fossile sur le territoire québécois.

Yves-François Blanchet devra remercier madame May pour une si belle occasion de renaître !