/sports/hockey
Navigation

Des Oursons qui ont la cote

L’attaquant des Bruins Brad Marchand a remporté la faveur des participants du PNH pour cette finale relevée.
Photo d’archives, AFP L’attaquant des Bruins Brad Marchand a remporté la faveur des participants du PNH pour cette finale relevée.

Coup d'oeil sur cet article

Les Bruins de Boston ont la cote auprès des participants du Pool National de Hockey : plus de la moitié de ceux et celles ayant effectué leurs choix pour la finale de la Coupe Stanley estiment qu’ils soulèveront le précieux trophée.

Les données glanées par Le Journal montrent que 56,61 % des 5571 répondants pour la finale croient que les Bruins remporteront leur 7e Coupe Stanley en venant à bout des Blues de St. Louis.

Du lot, ils sont 1915 participants (34,37 %) à penser que la troupe de Bruce Cassidy sablera le champagne à l’issue d’une bataille de six rencontres. Peu voyaient cette ronde ultime se finir en quatre ni même en cinq comme en témoignent les 12,86 % qui penchent vers ces possibilités.

En incluant les prédictions des victoires en sept matchs pour les Bruins et les Blues, seulement 1294 participants ont misé sur une finale s’étirant jusqu’à la limite. Et si tel devait être le cas, 13,84 % d’entre eux jugent que les Blues en sortiraient vainqueurs.

La formation du Missouri, qui participe à une première finale depuis 1970, a obtenu la faveur de 25,34 % des poolers pour une victoire en six affrontements. Les Blues n’ont jamais gravé leur nom sur le saladier d’argent.

Les prédictions du Pool national de hockey suivent la tendance observée parmi les experts du Journal sondés avant le début de la finale alors que 12 d’entre eux d’un contingent de 14 avaient aussi choisi la formation de Boston pour repartir avec les grands honneurs.

Marchand est populaire

Sans surprise, la petite peste des Bruins, Brad Marchand, a remporté la ferveur populaire en étant choisie 1798 fois, soit par 32,27 % des engagés. Marchand est l’un des favoris pour mettre la main sur le trophée Conn-Smythe, remis au joueur par excellence du tournoi printanier. Son compagnon de trio Patrice Bergeron n’arrive pas très loin derrière avec 1430 sélections.

« J’hésitais entre Bergeron et Marchand. Mais j’ai finalement opté pour Bergeron, il est toujours à son sommet lors des grands rendez-vous. Mais on pourrait dire la même chose de Marchand. Un choix plus sentimental dans le cas du 37 des Bruins », a expliqué pour sa part le journaliste sportif au Journal de Montréal, Jean-François Chaumont, affecté à la couverture de la finale.

À l’inverse, David Krejci (111 fois) et David Perron (366 fois) font pâle figure à ce chapitre, alors qu’ils ont été les joueurs les moins sélectionnés dans leur équipe respective.

Qui aura raison à l’issue de la finale ? La réponse dans quelques jours.

10 premiers au classement général

  • 1. Rémi Laflamme 128 pts
  • 2. Karine Girard 126 pts
  • 3. Jean-Pierre Desbiens 124 pts
  • 4. Huguette Lemaire 123 pts
  • 5. Pat Miron 123 pts
  • 6. Donald Audet 123 pts
  • 7. Julie Trunzo 123 pts
  • 8. Denis Sirois 122 pts
  • 9. Éric Pineault 122 pts
  • 10. Pierre Roy 121 pts

Classement des experts

  • 1. Stéphane Cadorette 102 pts
  • 2. Kevin Dubé 95 pts
  • 3. Roby St-Gelais 84 pts
  • 4. Pascal Dupuis 72 pts
  • 5. Alain Chainey 61 pts
  • 6. Mathieu Boulay 41 pts
  • 7. Jean-François Chaumont 39 pts