/lifestyle/family
Navigation

GUILBO nous présente son chien Chewy

JM 0602 Animaux
Photo COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Chewy est un immense ­caniche royal de deux ans et demi aux couleurs très ­marquées qui sont parfaites pour un artiste-peintre. Ce géant a souvent un peu de poussière d’or et de la ­peinture de différentes couleurs dans le poil puisqu’il suit Guilbo dans son atelier de peinture tous les jours.

 

1• Quelle est la raison qui vous a poussé à avoir ce chien chez vous ?

Je m’ennuyais d’avoir un chien, mais on a 4 enfants avec de l’énergie à revendre. Ma blonde et moi avions commencé à en parler, mais il nous fallait un chien facile avec les enfants. Un jour que ­j’allais livrer un tableau, il y avait des chiots dans la maison. Chewy a été le premier à venir vers moi. Ce fut un coup de foudre instantané ! Dans mon atelier, je suis souvent seul et je voulais de la compagnie. Il est ­toujours avec moi. C’est un chien tellement important dans ma vie ! Il est arrivé tout au début de ma carrière d’artiste et il a été témoin de toutes les étapes depuis. Il me réconforte.

2• Pourquoi ce nom ?

J’étais un fan de La Guerre des étoiles quand j’étais petit.

3• Pourquoi êtes-vous plus « chat » ou « chien » ?

Chien. J’ai eu des chiens toute ma vie ! J’aime tous les animaux. Quand j’étais petit, on habitait à la campagne et on avait une ­fermette avec des animaux, mais, à la base, mon animal préféré, c’est le chien.

4• Comment décrire en quelques phrases la personnalité de votre animal ?

C’est un caniche royal et il le sait : il ne se prend pas pour un 7 Up flat ! Il est fier ; il marche fièrement dans la rue. Mais, il perd tout de même de sa fierté devant un trou de bouette... C’est un chien pas compliqué et brillant. À la limite, il est presque trop brillant. Il est à la fois calme et enjoué. Il est incroyablement fidèle. Je peins mes tableaux avec de la poussière d’or, alors il a toujours un peu de brillants dorés dans le poil.

5• Racontez-nous un fait cocasse, inusité ou particulier concernant votre animal.

Il fait une fixation sur les baumes à lèvre et tout ce qui est corps gras. Si tu veux lui faire plaisir, tu lui mets du lipsil. Une fois, il a dévissé le couvercle d’un pot neuf de crème hydratante et l’a léché au complet !

6• Racontez-nous un de ses mauvais coups.

Il y a cette poubelle avec une pédale qui sert à ouvrir le couvercle. Il a développé une technique pour l’ouvrir... Quand on n’est pas là, il vide la poubelle et fout le bordel.

7• Qui s’occupe de votre animal lorsque vous partez en vacances ?

Mon beau-père s’en occupe. Ils s’aiment beaucoup, tous les deux. Quand ça fait un moment qu’il n’a pas gardé Chewy, mon beau-père vient le chercher et va marcher avec lui. Des fois, ma copine et moi rions en nous demandant : « Quand est-ce qu’il va prendre les enfants ? »

8• En quoi votre animal peut être une source d’inspiration pour vous ?

Je suis un amant des ­animaux. Leurs yeux ne mentent ­jamais. Dans mes tableaux, les gens me disent que l’on sent l’émotion dans le regard des animaux. ­Ironiquement, on ­retrouve un peu de Chewy dans ­beaucoup de mes tableaux. Son ­regard, presque humain, et les ­expressions dans ses yeux sont souvent dans mes tableaux. ­Certaines personnes qui connaissent bien Chewy le remarquent.

9• Qu’auriez-vous aimé savoir avant d’obtenir cet animal ?

Je ne savais pas qu’il serait aussi grand. C’est un géant qui pèse 90 livres. C’est un peu envahissant, parfois.

À propos de Guilbo

  • Artiste-peintre, il peint, entre autres, des animaux magnifiques
  • Il ouvre sa galerie dans le Vieux-Terrebonne, la Galerie d’art GUILBO, au 178, rue Ste-Marie, dès le 4 juin
  • Il propose ses services de live painting pour des événements
  • Il offre également des toiles sur mesure inspirées du vécu de ses clients
  • Il a collaboré avec Mondou, lors de l’ouverture de la Zone Adoption Mondou le 24 avril dernier