/news/politics
Navigation

Le Canada suspend les activités de son ambassade au Venezuela

Le Canada suspend les activités de son ambassade au Venezuela
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada a fermé temporairement son ambassade au Venezuela, reprochant au président vénézuélien Nicolas Maduro de refuser l’accréditation de diplomates critiques envers son gouvernement. 

Ottawa a précisé parallèlement évaluer le statut des représentants diplomatiques vénézuéliens au Canada, dans un communiqué publié dimanche. 

Selon la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, citée par ce communiqué, « le régime a pris des mesures pour limiter la capacité des ambassades étrangères à fonctionner au Venezuela, en particulier celles qui préconisent le rétablissement de la démocratie au Venezuela ». 

« Malheureusement, à la fin du mois, les diplomates canadiens au Venezuela ne seront pas en mesure d’obtenir une accréditation diplomatique sous le régime de Maduro, et leurs visas expireront », explique-t-elle. « Par conséquent, nous n’avons d’autre choix que de suspendre temporairement nos activités à l’ambassade du Canada au Venezuela, et ce, dès maintenant ». 

Le Canada, membre aux côtés d’une douzaine de pays d’Amérique latine du Groupe de Lima, « continuera de défendre les droits du peuple vénézuélien et le retour complet de la démocratie au Venezuela », ajoute le communiqué. 

En janvier, le Canada, de concert avec les États-Unis et les principaux pays latino-américains, avait figuré parmi les premiers à reconnaître Juan Guaido, président de l’Assemblée nationale et dirigeant de l’opposition vénézuélienne, comme président par interim. 

Plus d’une cinquantaine de pays reconnaissent M. Guaido comme chef de l’État. L’opposition juge frauduleuse l’élection présidentielle de mai 2018 qui a permis au président socialiste Nicolas Maduro de se maintenir au pouvoir.