/sports/hockey
Navigation

Finale de la Coupe Stanley: des Blues résilients

Ryan O’Reilly marque deux buts dans un gain de 4 à 2 aux dépens des Bruins

Coup d'oeil sur cet article

ST. LOUIS  |  Les Blues méritaient cette victoire. Ils ont dicté le rythme du jeu, ils ont passé un temps fou dans le territoire et ils ont imposé la cadence avec un échec avant des plus efficaces face aux Bruins. Mais ils ont eu besoin de tout leur petit change pour finalement l’emporter 4 à 2, lundi au Enterprise Center.

Ryan O’Reilly a porté la cape du héros en inscrivant le but vainqueur à mi-chemin en troisième période. Le finaliste pour l’obtention du trophée Frank-Selke a bondi sur un retour de tir d’Alex Pietrangelo pour dénouer l’impasse de 2 à 2. Sur cette séquence, O’Reilly a redéfini le terme coordination oculo-manuelle en frappant la rondelle en plein vol. Du grand art.

Et c’était aussi un but pleinement mérité pour O’Reilly. Le numéro 90 des Blues avait ouvert le pointage dès la 43e seconde du match. Avec ce but hâtif, il a donné une dose de courage à ses coéquipiers en plus de chasser un brin de nervosité.

Vladimir Tarasenko a aussi marqué pour les Blues, alors que Brayden Schenn a complété la marque dans un filet désert. À la ligne bleue, Alex Pietrangelo a joué comme un digne capitaine. En plus de participer à deux buts des siens, il a fait tout un travail défensif en passant près de 30 minutes sur la patinoire (29 min 37 s).

Il n’y a pas de secret. Pour gagner en séries, tu as besoin de tes meilleurs joueurs. C’était le cas lors de ce match pour les locaux.

« Je l’ai dit auparavant, il n’y a rien qui semble nous ébranler, a raconté Pietrangelo. Nous avions confiance de rebondir et nous avons compté sur un bon match de la part de tout le monde. Ç’a été un effort collectif. »

Au chapitre des tirs au but, les Blues ont malmené leurs rivaux 38 à 23.

Du caractère

Craig Berube croyait son équipe capable de rebondir dans ce quatrième match de la finale de la Coupe Stanley. À ses yeux, les Blues avaient déjà oublié l’humiliant revers de 7 à 2 subi samedi. Encore une fois, les Blues ont disputé un match inspiré après une sortie décevante.

Avec ce gain, les Blues ont remporté pour la première fois de leur histoire une rencontre de la finale de la Coupe Stanley à St. Louis. Mais plus important que cette réalisation historique, ils ont créé l’égalité 2 à 2 dans cette finale.

Binnington chancelant

Il y a une seul ombre au tableau pour les Blues. Malgré la victoire à sa fiche, Jordan Binnington n’a pas connu un bon départ. Le gardien recrue de 25 ans a pratiquement ruiné la domination de ses coéquipiers. À deux reprises, il a accordé de mauvais retours qui ont mené à des buts, ceux de Charlie Coyle et de Brandon Carlo.

À l’autre bout de la patinoire, Rask a encore une fois mieux gérer la pression. Le Finlandais a gardé son équipe dans le match en multipliant les arrêts importants. Rask aimerait toutefois revoir le tir de Pietrangelo sur le but gagnant. À l’image de Binnington, il a offert un long retour.  

Chara blessé

Les Bruins ont perdu une immense pièce de leur casse-tête en deuxiéme période. Atteint par un tir de Brayden Schenn directement au visage, Zdeno Chara a retraité au vestiaire pour de longues minutes. Le capitaine des Bruins est revenu s’asseoir au banc des siens pour le début de la troisième période, mais il n’a jamais foulé la glace.

John Moore a terminé la rencontre aux côtés de Charlie McAvoy. Les Bruins ont ainsi joué de longues minutes à seulement cinq défenseurs. Et les Blues ont fini par en profiter.

À l’instar des deux premiers matchs de cette série, les Blues ont trouvé une façon de contenir le premier trio des Bruins, celui de Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak.

Les deux premiers ont chacun obtenu une passe, mais c’était sur un but en infériorité numérique de Carlo. À cinq contre cinq, ils n’ont pratiquement pas généré de chances de marquer.

Dans cette deuxième rencontre à St. Louis, Berube a changé sa stratégie en misant sur son quatrième trio contre la première unité des Bruins. Oskar Sundqvist, Ivan Barbashev et Alexander Steen ont brillé dans cette mission. Tout comme les défenseurs Jay Bouwmeester et Colton Parayko, qui ont obtenu la majorité des présences face à Bergeron.

+
Pietrangelo
Ryan O’Reilly a inspiré les siens avec deux buts, mais Alex Pietrangelo a aussi offert un effort grandiose. Le capitaine des Blues a terminé la rencontre avec 2 passes, un dossier de +3 et 5 tirs.
-
Pastrnak
David Pastrnak n’aime pas trop le jeu robuste, il a évité les contacts trop souvent. Pour soulever la Coupe Stanley, les Bruins auront besoin d’une plus grande implication de sa part.
2
4
Première période
1-StL: Ryan O’Reilly (4) (Sanford, Dunn)0:43 2-Bos: Charlie Coyle (9) (Chara)13:14 3-StL: Vladimir Tarasenko (11) (Pietrangelo, Schenn)15:30
Punitions: Aucune punition.
Deuxième période
4-Bos: Brandon Carlo (1) (Bergeron, Marchand)DN-14:19
Punitions: Coyle (Bos) 5:47, Parayko (StL) 8:31, Clifton (Bos) 13:53.
Troisième période
5-StL: Ryan O’Reilly (5) (Pietrangelo, Gunnarsson)10:38 6-StL: Brayden Schenn (4) (Sans aide)FD-18:31
Punitions: Heinen (Bos) 2:08, Bouwmeester (StL) 6:42, Krug (Bos) 19:34, Bouwmeester (StL) 19:34.
Tirs au but
Boston 9 - 10 - 4 - 23 St. Louis 13 - 12 - 13 - 38
Gardiens:
Bos: Tuukka Rask (P, 14-7). StL: Jordan Binnington (G, 14-9).
Avantages numériques:
Bos: 0 en 2, StL: 0 en 3
Arbitres:
Chris Rooney, Gord Dwyer.
Juges de lignes:
Derek Amell, Scott Cherrey.
ASSISTANCE:
18 805
Ryan O’Reilly
Alex Pietrangelo
★★
Zach Sanford
★★★

Voici le résumé du match en détail.

Troisième période     

20:00 - Fin du match 

18:31 - BUT - Brayden Schenn cloue le cercueil des Bruins avec un but dans un filet désert. 

15:35 - Un tir puissant d'Alex Pietrangelo donne du fil à retorde à Tuukka Rask, mais le portier des Bruins ne bronche pas. 

10:38 - BUT - Ryan O'Reilly inscrit son deuxième filet de la rencontre pour redonner l'avance aux Blues.  

DEUXIÈME PÉRIODE          

20:00 - Fin de la deuxième période      

14:29 - BUT - Brandon Carlo choisit un très bon moment pour inscrire son premier but des séries, d'autant plus qu'il s'agit d'un filet inscrit alors que les Bruins se défendent à cours d'un homme.

10:48 - Au tour des Bruins de frapper le poteau alors que le tir du défenseur Charlie McAvoy aboutit sur la tige métallique à la droite de Binnington.         

8:45 - Ryan O'Reilly obtient une chance en or de doubler l'avance des siens en désavantage numérique, mais son tir frappe le poteau à la gauche de Rask.         

3:07 - Le vétéran défenseur des Bruins Zdeno Chara reçoit la rondelle en plein visage et doit retraiter au vestiaire de son équipe, victime d'une vilaine coupure.       

AFP

PREMIÈRE PÉRIODE                    

20:00 - Fin de la première période.           

15:30 - BUT - Les Blues reprennent les devants par l'entremise de leur as marqueur Vladimir Tarasenko. Il récupère un rebond juteux de Tuukka Rask et dirige la rondelle au fond du filet.        

13:14 - BUT - Les Bruins créent l'égalité grâce à Charlie Coyle qui déjoue Binnington après avoir récupéré un retour de lancer de Zdeno Chara.       

7:39 - Les Bruins obtiennent leur première chance de marquer de la période, mais le tir de Danton Heinen est stoppé par Jordan Binnington.                

4:26 - Les Blues menacent en ce début de rencontre. Ils bourdonnent autour du filet de Tuukka Rask, qui doit effectuer quelques arrêts clés.      

0:43 - BUT - Les Blues ne mettent pas de temps et prennent les devants après seulement 43 secondes de jeu, gracieuseté de l'attaquant Ryan O'Reilly.

0:00 - Début de la rencontre                    

LES FORMATIONS :                

Bruins de Boston

Marchand - Bergeron - Pastrnak

DeBrusk - Krejci - Backes

Johansson - Coyle - Heinen

Nordström - Kuraly - Acciari                      

Chara - McAvoy

Krug - Carlo

Moore - Clifton

Rask                      

Blues de Saint-Louis

Schwartz - Schenn - Tarasenko

Sanford - O'Reilly - Perron

Maroon - Bozak - Blais

Barbashev - Sundqvist - Steen                      

Edmundson - Pietrangelo

Bouwmeester - Parayko

Dunn - Gunnarsson                      

Binnington