/finance/business
Navigation

Les kiosques de Loto-Québec modernisés par une firme d’ici

Le logiciel d’une entreprise des Cantons-de-l’Est a été choisi par la société d’État

Charles Beaupré et François Côté, dans leur bureau à Sherbrooke, sont les deux « papas » d’Alice POS
Photo Alex Drouin Charles Beaupré et François Côté, dans leur bureau à Sherbrooke, sont les deux « papas » d’Alice POS

Coup d'oeil sur cet article

Loto-Québec a choisi une compagnie de Sherbrooke, SE2, pour moderniser ses opérations de détail dans ses 113 kiosques de loterie à travers le Québec.

Pourtant, les deux hommes derrière cette entreprise ont d’abord fait leur marque dans l’industrie des jeux vidéo.

Au milieu des années 1990, Charles Beaupré et François Côté étaient des colocs.

Le premier venait de fonder Dimension, une compagnie qui vendait, louait et achetait des jeux vidéo tandis que le second était étudiant en technique de systèmes ordinés au cégep de Sherbrooke.

Hommage à Resident Evil

« Je me souviens lui avoir dit en mangeant un spaghetti que j’avais besoin d’un système de caisse qui me permettrait de connaître l’inventaire que j’avais dans tous mes magasins », se souvient M. Beaupré, qui a ajouté que la connectivité intersuccursale était rare à cette époque.

Travaillant pendant plusieurs semaines sur ce nouveau système, son ami a finalement implanté son nouveau logiciel dans les magasins Dimension.

« Le plus difficile à faire dans ce genre de système est de bien cerner les besoins de départ, a laissé entendre M. Côté. Ça peut représenter jusqu’à 80 % du temps. Ensuite, il suffit d’inclure les données dans le système. »

Ils ont décidé d’appeler ce système Alice POS comme l’héroïne des jeux vidéo Resident Evil, mais aussi parce que ce n’était pas rare que ce prénom soit utilisé par une intelligence artificielle dans les films américains.

L’arme secrète

Voyant que ce nouveau système fonctionnait très bien, ils ont fondé SE2 en 2003. Charles Beaupré s’occupait de l’aspect commerce de détail tout en continuant de gérer sa compagnie Dimension et François Côté développait l’informatique d’Alice POS au sein de SE2.

« Alice était l’arme secrète du succès de Dimension, on savait qu’on allait la commercialiser un jour », a révélé M. Beaupré, qui comptaient environ une dizaine de boutiques au Québec et trois en Colombie-Britannique.

En 2014, il a vendu son entreprise à une compagnie américaine et les deux amis ont pu se consacrer à la commercialisation d’Alice POS.

« C’est comme si SE2 était Microsoft et Alice, Windows », a imagé Charles Beaupré.

Au fil des années, le système de caisse s’est développé et M. Beaupré décrit Alice comme une intelligence artificielle qui distribue des statistiques de vente infonuagique pour les commerces de détail.

Elle se charge, entre autres, de la facturation, de la gestion de stocks et des promotions.

Aujourd’hui, la compagnie compte environ 600 clients dans cinq différents pays, le Canada, les États-Unis, la Colombie, le Panama et l’Égypte.

SE2

  • Année de fondation : 2003
  • Nombre d’employés : 11
  • Actionnaires : Charles Beaupré et François Côté