/news/society
Navigation

États-Unis : Walmart soutient davantage ses employés aux études

FILES-US-CHINA-NKOREA-FISHING-RETAIL-FOOD-SANCTION
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, la chaîne Walmart a annoncé mardi qu’elle bonifiera son programme d’aide pour ses employés américains qui sont actuellement aux études ou qui souhaitent faire un retour sur les bancs d’école. 

Par exemple, les employés qui sont à l’école secondaire pourront dorénavant se faire rembourser leur test d’entrée à l’université, a rapporté l’agence de presse Reuters. Ils pourront aussi recevoir une prime s’ils obtiennent un diplôme pendant qu’ils sont à emploi de Walmart. 

La chaîne de magasins s’est également engagée mardi à leur donner un horaire de travail fixe pendant la période scolaire. 

Alors que les frais de scolarité sont très élevés aux États-Unis, Walmart cherche essentiellement à attirer et à retenir les talents au sein de l’entreprise, selon Reuters. 

Contexte favorable 

Il faut savoir que les États-Unis traversent eux aussi une période de pénurie de main-d’œuvre; le taux de chômage n’a jamais été aussi bas dans les cinquante dernières années au sud de la frontière. 

Cette conjoncture économique pousse plusieurs multinationales à améliorer les conditions de travail de leurs employés. Target, l’un des principaux concurrents de Walmart a indiqué qu’il avait l’intention de suivre cette voie pour 2020. 

Walmart, qui est le plus gros employeur des États-Unis, est régulièrement critiqué pour ne donner qu’un salaire horaire de 11 $ US à ses employés au bas de l’échelle. 

L’entreprise se défend en disant, qu’avec les mesures qui ont été annoncées mardi, ses employés seront payés l’équivalant de 17, 50 $ US en incluant les avantages sociaux. 

Pas un hasard 

Déjà l’an dernier, Walmart avait mis sur pied un programme pour appuyer ses employés qui allaient étudier à l’université en administration dans l’espoir qu’ils deviennent des gérants. Ce politique s’appliquera maintenant pour 14 autres programmes universitaires. 

Cette annonce survient à la veille de l’assemblée annuelle des actionnaires. 

Le candidat à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle Bernie Sanders, très critique de la direction de Walmart, assistera à la réunion pour y défendre le salaire minimum à 15 $.