/entertainment/celebrities
Navigation

Soirée Hommage Québecor: Louise Forestier et Denise Boucher à l’honneur

Soirée Hommage Québecor: Louise Forestier et Denise Boucher à l’honneur
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les carrières de Louise Forestier et Denise Boucher ont été honorées, mardi soir, lors de la septième édition de la Soirée Hommage Québecor, qui se déroulait au Chalet du parc du Mont-Royal, à Montréal.

Plus de 400 personnes, principalement issues du milieu artistique et littéraire, se sont rassemblées dans l’immense salle, transformée pour l’occasion en salle de réception. De nombreux artistes, parmi lesquels Isabelle Boulay, Éric Lapointe, Ingrid St-Pierre, Betty Bonifassi, Salomé Corbo et Eve Landry, devaient se relayer au cours de la soirée pour mettre en lumière les différentes réalisations des deux femmes à l’honneur.

Isabelle Boulay
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Isabelle Boulay

«Nous avons choisi Denise Boucher et Louise Forestier, car ce sont deux grandes dames qui ont marqué de façon indélébile la culture au Québec, a indiqué Sylvie Cordeau, vice-présidente, philanthropie et commandites chez Québecor. Denise Boucher est peut-être un peu moins connue du grand public, mais ses œuvres sont très populaires. Louise Forestier est aussi dotée de multiples talents.»

Les animateurs de la soirée Stéphane Archambault et Louise Latraverse
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Les animateurs de la soirée Stéphane Archambault et Louise Latraverse

Les deux récipiendaires se sont vus remettre une bourse d’un montant de 50 000 $, ainsi qu’un trophée, spécialement réalisé par Armand Vaillancourt.

Poète et autrice

Denise Boucher
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Denise Boucher

À 83 ans, Denise Boucher s’est dite très honorée de recevoir ce prix. «Jeune, j’avais décidé de gagner ma vie par l’écriture et seulement par l’écriture. C’était un risque fou, surtout au Québec, mais c’est un pari que j’ai réussi.»

Quarante ans après sa création, sa pièce «Les fées ont soif» a d’ailleurs été reprise à la rentrée dernière au Théâtre du Rideau Vert avec un immense succès, qui se prolongera avec une tournée à travers le Québec, l’automne prochain.

«Quand on écrit ce que les autres n’ont pas encore écrit, on a des chances que les gens entendent, voient ou regardent ce qu’on fait, et que ça reste», a-t-elle confié.

Soirée Hommage Québecor: Louise Forestier et Denise Boucher à l’honneur
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

La poète se souvient aussi de sa première rencontre avec Gerry Boulet, pour lequel elle a écrit plusieurs chansons.

«Un jour, j’avais un texte dans ma poche, sans savoir si c’était un poème ou une chanson. J’ai croisé Gerry Boulet et je lui ai donné mon texte en lui posant la question. Dix minutes après, il m’a appelé pour me dire: c’est une chanson, est-ce que tu veux l’entendre? (rires) On a eu un coup de cœur réciproque, je m’ennuie beaucoup de lui.»

Chanteuse et comédienne

Louise Forestier
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Louise Forestier

«Ça fait plaisir de recevoir ce prix, s’est exclamée Louise Forestier en entrevue. C’est un beau gros cadeau de Monsieur Péladeau, qui est un homme qui s’occupe beaucoup des artistes au Québec, on ne le dira jamais assez. Je suis très contente.» Louise Forestier a d’ailleurs déjà interprété une chanson de Denise Boucher, «J'ai perdu mon amie d'fille», en 1978.

Pierre Karl Péladeau
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Pierre Karl Péladeau

«Ma carrière est faite, on va se dire les vraies choses. Mais je ne suis pas morte (rires). Je suis encore là, je suis impliquée, je m’occupe de différentes choses, mais je ne suis plus sur scène», a-t-elle mentionné

«J’ai fait mon métier de façon très rigoureuse, tout en ayant du plaisir, a-t-elle ajouté. C’est peut-être ça le secret, mélanger rigueur et plaisir.»