/finance/business
Navigation

Acquisition de Transat: Air Canada maintient son offre

Le Groupe Mach offre pourtant 40 millions $ de plus pour le voyagiste Transat

Coup d'oeil sur cet article

Air Canada ne semble pas disposée à se lancer dans une surenchère pour acquérir le voyagiste québécois Transat alors que le Groupe Mach a décidé de lui forcer la main hier avec une offre à 14 $ l’action (560 millions $).  

En fin de journée mardi, Air Canada a réitéré que sa mise de 13 $ l’action ou 520 millions de dollars demeurait inchangée. 

  • ÉCOUTEZ la chronique économique du journaliste Pierre Couture à QUB Radio:

Air Canada dit avoir maintenant jusqu’à la fin juin pour s’entendre avec la direction et les actionnaires de Transat. 

«La transaction, évaluée à 520 millions $, demeure assujettie à la conclusion des ententes définitives, aux compléments de vérification diligente et à l’approbation des organismes de réglementation et des actionnaires», a fait valoir le transporteur par voie de communiqué. 

La direction de Transat est demeurée prudente mardi, rappelant qu’elle avait signé une entente avec Air Canada, aux termes de laquelle elle a accepté une période d’exclusivité de négociations contraignante de 30 jours. 

Une offre supérieure

L’offre supérieure présentée mardi matin par le Groupe Mach a eu des échos à la Bourse de Toronto, où les transactions sur le titre de Transat (11,84 $) ont été suspendues durant toute la journée. 

En offrant 40 millions de dollars de plus pour Transat, le Groupe Mach dit vouloir racheter le voyagiste pour l’évincer éventuellement du marché boursier afin de poursuivre son plan stratégique basé sur une diversification vers le secteur hôtelier. 

Investissement Québec serait également appelé en renfort. Le Groupe Mach demande une aide financière de 120 millions de dollars au bras investisseur du gouvernement du Québec pour conclure la transaction. 

Un partenaire espagnol qui brasse des affaires au Mexique est également dans le coup pour participer au montage financier de la transaction. 

Legault tempère

À Québec, le premier ministre François Legault s’est toutefois montré plus froid envers une éventuelle participation d’Investissement Québec à l’offre du Groupe Mach. 

«On doit être prudent. On avait dit qu’on craignait au début qu’il y ait une offre qui vienne de l’extérieur du Québec. On était alors prêt à aider un groupe québécois à mettre en place une offre. Maintenant, on a deux groupes québécois. Je ne pense pas que le gouvernement doit nécessairement s’intéresser», a fait savoir le chef du gouvernement. 

Contrairement à Air Canada, le Groupe Mach s’engage toutefois à conserver tous les emplois de Transat au siège social actuel de Montréal. 

 –Avec la collaboration de Patrick Bellerose

Des offres pour Transat 

Groupe Mach

PDG : Vincent Chiara 

Offre : 14 $ l’action ou 560 M$ 

Garanties : Aucune mise à pied, siège social demeure à Montréal 

  

Air Canada

PDG : Calin Rovinescu 

Offre : 13 $ l’action ou 520 M$ 

Garanties : Synergies à venir, siège social de Transat demeure incertain