/wellbeing/sportsandoutdooring
Navigation

5 choses à savoir sur le bateau-dragon

Coup d'oeil sur cet article

 Le bateau-dragon, un sport originaire de Chine, est de plus en plus populaire au Québec. Avec plus de 60 millions d'adeptes dans le monde répartis dans près de 60 pays, le bateau-dragon est le sport nautique le plus populaire du globe. Il est cependant surtout apprécié en Chine, où il a sa propre fête nationale. Voici 5 choses à savoir absolument sur le bateau-dragon! 

 À voir aussi: Mythes et réalités de la course à pied 

  

 1. En quoi ça consiste? 

 L'équipage est habituellement formé de 20 pagayeurs, auquel on ajoute un batteur placé à l'avant, qui donne le rythme, et un barreur placé à l'arrière, qui dirige le bateau.  

 On distingue deux types de pratiques : sportive et récréative. La seconde est évidemment la plus populaire, car elle ne nécessite ni préalable ni entraînement. Tout le monde peut donc s'y mettre. De leur côté, les équipes élites sont de plus en plus nombreuses et rêvent au jour où leur sport sera présent aux Jeux olympiques.  

  

 2. Un sport accessible 

 Le bateau-dragon est un sport où l'union fait non seulement la force. Sans cohésion, un bateau-dragon devient aussi peu performant qu'un pédalo!  

 Au-delà des performances individuelles, c'est la synchronisation des rameurs qui détermine la performance de l'équipe. Cette activité est une bonne façon de se garder en forme puisqu’elle permet de travailler tous les muscles du corps. C'est un sport où l'esprit d'équipe, le rythme, la coordination sont très importants.  

  

 3. Une équipe au travail 

 De nombreuses entreprises possèdent leur propre équipe de bateau-dragon. C’est un sport idéal pour développer l'esprit d'équipe et stimuler la coopération entre ses participants. Ces aspects rendent le bateau-dragon particulièrement intéressant pour les entreprises cherchant de nouveaux moyens de consolider leur équipe de travail.  

  

 4. Une bouée pour les survivantes du cancer 

 Un aspect particulier du bateau-dragon est le lien qui l'unit aux survivantes du cancer du sein. D'ailleurs, le Canada compte tout près de 60 équipes de bateau-dragon formées exclusivement de survivantes du cancer du sein, dont cinq au Québec. Au fil des années, des effets bénéfiques physiques et psychologiques ont été observés chez les femmes se remettant d’un cancer du sein et pratiquant ce sport.  

 L'exercice physique, la camaraderie et le dépassement de soi en font partie. La pratique de bateau-dragon contribue aussi à ce que les femmes récupèrent mieux de leur traitement ou de leur maladie.  

  

 5. Par où commencer? 

 La plupart des équipes peuvent nous laisser essayer le bateau-dragon gratuitement. Si l'expérience nous plaît, on peut se joindre à l'une d'entre elles moyennant des frais variant de 150$ à 300$ par année, selon le niveau de l'équipe et le nombre de séances d'entraînement hebdomadaires.