/sports/racing
Navigation

Hamilton est aux aguets

Le meneur au championnat prévoit une belle lutte avec Ferrari et Red Bull

Lewis Hamilton
Photo AFP Lewis Hamilton

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il possède une bonne avance au classement, Lewis Hamilton n’est pas assis sur ses lauriers. Le pilote de Mercedes est bien conscient que la compétition pourrait être féroce en fin de semaine sur le circuit Gilles-Villeneuve.

Les bolides des écuries Ferrari et Red Bull ont les atouts nécessaires pour livrer de bonnes performances. Hamilton est sur ses gardes lorsqu’il parle de ses prochaines journées de travail.

« Avec les longues lignes droites, on sait que les Red Bull et les Ferrari seront très menaçantes ce week-end, a indiqué Hamilton. Je suis très excité par cette lutte.

« Il n’y a pas beaucoup d’échappatoires, mais il y a plusieurs lignes droites où tu peux rouler à vitesse maximale. Honda a rapidement gagné sa vitesse de croisière avec son moteur cette saison, dont les Red Bull qui seront à surveiller. En plus, leurs monoplaces réagissent bien à la sortie des virages.

« Pour leur part, les Ferrari sont souvent les plus rapides sur les lignes droites depuis le début de la saison. On a trouvé des façons de les rattraper lors des virages, mais rien ne nous dit qu’on pourra le faire en fin de semaine. »

Bijoux de luxe

En plus de ses propos honnêtes sur les différentes sessions, le Britannique n’a pas hésité à exhiber ses bijoux de luxe.

Jeudi, il portait un bracelet de 18 carats, qui comprend plusieurs diamants, d’une valeur inconnue et un autre de marque Cartier qui vaut 85 000 $ CAN. Il arborait également un collier Cartier qui est évalué à 80 000 $.

On peut penser qu’il a un bon coffre-fort à son hôtel de luxe au centre-ville...

L’écurie Mercedes a annoncé que leurs deux pilotes pourront utiliser un moteur amélioré sur la piste montréalaise.

« Ce n’est pas un début de saison facile en termes de préparation des moteurs, a souligné Hamilton. Lorsque tu tentes d’améliorer le tien, les autres essayent de faire la même chose.

« Ç’a n’a pas été facile avec le premier moteur, mais on a obtenu de la fiabilité. C’est toujours plaisant d’avoir un nouveau bloc. C’est un circuit sur lequel la puissance est de mise, donc c’est le bon moment de l’intégrer. C’est toujours à Montréal qu’on apporte la deuxième mouture de notre moteur. Les changements ne sont pas majeurs. »

C’est une bonne nouvelle pour le Britannique qui tentera dimanche d’égaler le record de sept victoires de Michael Schumacher à l’île Notre-Dame.

Droit au cœur

Au cours des derniers jours, Hamilton a vécu des moments difficiles avec les décès de l’ancien pilote Niki Lauda et de Harry Shaw, un garçon qui a perdu sa lutte contre le cancer. Il leur a dédié ses victoires en Espagne et à Monaco.

« Je ne sais pas si leurs départs me stimulent davantage, a indiqué Hamilton. On va continuer de faire des courses avec Niki dans nos cœurs et ça sera toujours le cas. On va toujours continuer de le rendre fier.

« La vie est précieuse. Je me demande pourquoi des enfants partent aussi tôt dans leurs vies. C’est au-delà de moi. J’ai de bons souvenirs avec le petit Harry. Dieu a un autre ange à ses côtés. En prévision de ce week-end, je vais tout faire pour demeurer positif. C’est seulement bizarre comment la vie continue.

« Ça me permet de constater qu’il faut maximiser toutes les opportunités. »

 

 

L’horaire du week-end

Vendredi

  • 8 h: Ouverture du site au public
  • 8 h 55 à 9 h 15: Challenge Ferrari | 1re séance d’essais libres
  • 10 h à 11 h 30: Formule 1 | 1re séance d’essais libres
  • 11 h 55 à 12 h 35: Coupe Porsche GT3 | Séance d’essais libres
  • 12 h 45 à 13 h 15: Tours de démonstrations Pirelli
  • 14 h à 15 h 30: Formule 1 | 2e séance d’essais libres
  • 15 h 55 à 16 h 25: Formule 1600 | Séances d’essais libres
  • 16 h 50 à 17 h 10: Challenge Ferrari | 2e séance d’essais libres
  • 17 h 35 à 18 h 15: Coupe Porsche GT3 | Séance de qualifications
  • 19 h à 21 h: « La Grande Marche » sur la piste | Au bénéfice de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

Samedi

  • 7 h 30: Ouverture du site au public
  • 8 h: Formule 1 | Entraînement des arrêts au puits des équipes
  • 9 h à 9 h 30: Formule 1600 | Séances de qualifications
  • 9 h 40 à 10 h 5: Formule 1 | Tours de démonstration Pirelli
  • 11 h à 12 h: Formule 1 | 3e séance d’essais libres
  • 12 h 20 à 12 h 55: Challenge Ferrari | Séance de qualifications
  • 14 h à 15 h: Formule 1 | Séance de qualifications
  • 15 h 30 à 16 h: Challenge Ferrari  | Course # 1
  • 16 h 35 à 17 h: Coupe Porsche GT3 | Course # 1
  • 17 h 35 à 18 h 5: Formule 1600 | Course # 1

Dimanche 9 juin

  • 7 h 30: Ouverture du site au public
  • 9 h 15 à 9 h 45: Formule 1600 | Course #2
  • 10 h 15 à 10 h 45: Coupe Porsche GT3 | Course # 2
  • 11 h 15 à 11 h 45: Challenge Ferrari | Course # 2
  • 12 h à 12 h 20: Tours de démonstration Pirelli
  • 12 h 30: Formule 1 | Défilé des pilotes
  • 13 h: Formule 1 | Présentation de la grille de départ
  • 13 h 30: Formule 1 | Formation de la grille
  • 13 h 54: Hymne national du Canada
  • 14 h 10: Formule 1 | GP du Canada  2019 (70 tours ou 120 minutes)

Cet horaire peut être modifié sans préavis | Source : gpcanada.ca

 

Dans le calepin...

Charles Hudon
Photo Charles Hudon
Charles Hudon

La conférence de presse de la FIA a été plus longue que d’habitude. Merci à Lewis Hamilton et à ses réponses de deux minutes. Il a monopolisé l’attention de l’événement médiatique alors que 90 % des questions lui ont été adressées.

L’attaquant du Canadien Charles Hudon était présent à un événement organisé par Mercedes en après-midi.

La nouvelle salle de presse pour les conférences semblait très petite au début de la conférence avec la présence de plusieurs journalistes et photographes. Il ne fallait pas être claustrophobe...

La journée du jeudi est toujours très achalandée pour les journalistes qui couvrent le Grand Prix. Parfois, on regarde rapidement les invitations de presse et on se dirige vers les événements sans trop réfléchir. On a plusieurs pages à remplir, comme vous pouvez le constater. Le journaliste du Journal et le photographe Martin Chevalier ont appris une bonne leçon. Ils ont effectué un voyage à bord de deux navettes pour se rendre à un événement qui était situé à moins... de 200 mètres du centre des médias !

Jason Beaulieu et Esteban Ocon
Photo courtoisie
Jason Beaulieu et Esteban Ocon

Le gardien de l’Impact de Montréal Jason Beaulieu a remis le maillot du onze montréalais au pilote essayeur de Mercedes, Esteban Ocon. Le Français était heureux de son cadeau.