/portemonnaie/business
Navigation

Le grand cirque de la F1 en 12 chiffres déroutants

Le grand cirque de la F1 en 12 chiffres déroutants
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Comme chaque année, les grosses cylindrées arrivent en ville, ravissent les passionnés et agacent les détracteurs. Voici quelques chiffres sur la F1 et le Grand Prix de Montréal.

57 millions de dollars 

C’est le salaire du pilote de l’écurie Mercedes et multiple champion de F1, Lewis Hamilton. Il est l’homme le mieux payé de l’histoire de la discipline avec 489 millions de dollars accumulés dans sa carrière.

Le grand cirque de la F1 en 12 chiffres déroutants
AFP

42,4 millions de dollars

Selon la plus récente étude de 2015, le Grand Prix du Canada est le deuxième évènement touristique de la province qui rapporte le plus en retombées économiques derrière le Festival de jazz. Ces chiffres sont obtenus avec la méthodologie de calcul de Tourisme Québec.

360 km/h

C’est la vitesse maximale moyenne que peuvent atteindre les monoplaces dans un circuit. Pour comparaison, le train grande vitesse le plus rapide dépasse les 600 km/h. 

59 millions de dollars

Le grand cirque de la F1 en 12 chiffres déroutants
AFP

C’est le montant qu’ont coûté les nouvelles installations pour le Grand Prix.  Fixée initialement à environ 32 millions de dollars en 2014, la facture a été un peu plus corsée. Sur ces 59 millions de dollars de fonds publics, la ville de Montréal a payé 41 M$ et le gouvernement provincial a assumé les 18 millions restants.

430 $ 

C'est le prix pour une place à la tribune 11. Les vrais fans du Grand Prix à Montréal connaissent probablement cet emplacement qui offre l’opportunité de voir les pilotes négocier le fameux virage Senna à toute vitesse.

89 millions

Le Grand Prix de Montréal attire environ 89 millions de téléspectateurs à travers le monde. C’est plus de quatre fois l’audience du dernier épisode de Game of Thrones. Ça en dit long.

91 victoires

Le grand cirque de la F1 en 12 chiffres déroutants
AFP

Même si on ne suit pas assidûment la F1, on connait probablement ce nom et pour cause. Schumacher a remporté 91 Grands Prix sur 307 courses au cours de sa carrière, ce qui le propulse au sommet du classement des meilleurs pilotes du circuit.

L’état de santé actuel de la légende de F1 reste un secret bien gardé par sa famille. Tout ce que l’on sait, c’est que Michael Schumacher ne serait plus alité ni sous assistance respiratoire.

18 ans

Le pilote belgo-néerlandais Max Verstappen a remporté le Grand Prix d’Espagne en 2016 et est devenu du même coup le plus jeune pilote de l’histoire à accomplir cet exploit.

21

C’est le nombre de courses qu’il y a cette année. Le premier est le Grand Prix d’Australie à la fin du mois de mars. Celui du Canada est le septième à l’horaire.

Le grand cirque de la F1 en 12 chiffres déroutants
AFP

2 millions de dollars

C’est le coût de construction moyen d’une voiture de Formule 1. En plus de cela, les coûts de maintenance atteignent plusieurs millions de dollars par an. Cela explique que les plus grandes écuries ont des budgets annuels s’élevant à quelques centaines de millions.  

Six voitures familiales

Un monoplace de F1 émettrait plus de 1 kilo de CO2 par kilomètre, soit l’équivalent de six voitures familiales. Les 20 participants au Grand Prix de Montréal parcourront près de 305 kilomètres de course. Ça fait beaucoup d’émissions de CO2.

50 degrés Celsius

Si la froide météo de ce début de mois de juin dérange certains, ce n’est pas les conducteurs de F1 qui vont se plaindre. En effet, la température dans le cockpit peut atteindre 50 degrés Celsius pendant une course. En plus, les pilotes doivent aussi porter plusieurs couches d’habits et de protections.

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux