/news/health
Navigation

Médecins de famille: le gouvernement Legault défend la nouvelle prime

Québec a dû justifier ce nouveau boni aux médecins

Médecins de famille: le gouvernement Legault défend la nouvelle prime
Photo Agence QMI, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir décrié la rémunération des médecins dans l’opposition, le gouvernement caquiste a accordé une nouvelle prime aux omnipraticiens qui prendront en charge plus de patients.

Désormais, un médecin de famille qui atteindra plus de 750 patients à sa charge obtiendra un boni pouvant atteindre 7500 $ par année. À 10 000 patients, la prime pourra atteindre 15 000 $ récurrent.

Québec insiste toutefois pour dire que la somme, évaluée à 46 millions $, provient de l’entente négociée l’an dernier entre le gouvernement Couillard et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ). « Ce n’est pas du nouvel argent », affirme la ministre de la Santé, Danielle McCann.

« Ce que j’ai demandé, c’est que cet argent-là serve à donner accès à davantage de patients, qu’on inscrive plus de patients aux médecins de famille, et c’est ce que la FMOQ a décidé de faire, dit-elle. Alors, vraiment, c’est une très bonne nouvelle pour les Québécois et les Québécoises. »

Spécialistes vs omnipraticiens

Le premier ministre François Legault a lui aussi défendu la nouvelle prime, quelques minutes avant d’entrer au Salon bleu. Les critiques de la CAQ, dans l’opposition, portaient principalement sur les médecins spécialistes, qui seraient mieux payés que leurs collègues ontariens. « Donc, ce qu’on a toujours dit, c’est qu’on veut revoir à la baisse la rémunération des médecins spécialistes. »

François Legault a rappelé que son gouvernement veut modifier la méthode de rémunération des omnipraticiens pour inclure une plus grande part liée à la prise en charge des patients, une approche dite par « capitation ». Un médecin pourrait ainsi déléguer certains actes à d’autres professionnels, comme les super-infirmières, tout en supervisant le suivi.

« Tombé en bas de ma chaise »

« Je suis presque tombé en bas de ma chaise ce matin, a lancé le critique libéral en santé, André Fortin. Ce montant, dit-il, aurait pu aider à bonifier les conditions de travail des préposés aux bénéficiaires. Quinze mille dollars de plus dans la vie d’un médecin, ça a une petite augmentation sur sa qualité de vie ; 15 000 $ sur la qualité de vie d’un préposé aux bénéficiaires, c’est immense », souligne M. Fortin.

« J’ai plein de suggestions où on pourrait utiliser cet argent pour traiter davantage de patients », a lancé, pour sa part, le chef parlementaire par intérim du Parti québécois, Pascal Bérubé.

Québec solidaire, lui, estime que le gouvernement devrait plutôt procéder à une refonte globale de la rémunération des médecins. « Il faut qu’il y ait du salariat dans la rémunération des médecins, il faut qu’il y ait de la capitation », dit son critique en matière de santé, Sol Zanetti.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.