/entertainment/movies
Navigation

Mordante et intelligente

La femme de mon frère apporte un bon vent de fraîcheur

La Femme de mon frère
Photo courtoisie, Films Séville Anne-Élisabeth Bossé dans une scène de la comédie dramatique La femme de mon frère

Coup d'oeil sur cet article

Un vent de fraîcheur. C’est ainsi qu’on pourrait qualifier la savoureuse comédie La femme de mon frère, premier long métrage de l’actrice et réalisatrice Monia Chokri qui prend l’affiche vendredi, deux semaines après avoir reçu un prix Coup de cœur du jury au Festival de Cannes.

Connue surtout pour son travail comme actrice (Nouvelle adresse), Monia Chokri démontre un réel talent de réalisatrice avec ce film en partie autobiographique qui affiche de belles qualités cinématographiques.

Comédie à la fois drôle, mordante et intelligente, La femme de mon frère relate la crise existentielle de Sophia (Anne-Élisabeth Bossé), une jeune trentenaire qui n’arrive pas à trouver un emploi dans son domaine après avoir obtenu un doctorat en philosophie. Hypocondriaque, cynique et toujours insatisfaite, elle se réfugie dans la relation fusionnelle qu’elle entretient avec son frère Karim (Patrick Hivon), un séducteur invétéré. Mais quand celui-ci tombera amoureux de sa gynécologue (Evelyne Brochu), Sophia devra affronter sa solitude et trouver un sens à sa vie.

Un charme singulier

Avec son charme singulier et son humour légèrement décalé, La femme de mon frère apporte une bouffée d’air frais dans le petit monde du cinéma québécois. Comme elle l’avait déjà démontré il y a cinq ans avec son court métrage Quelqu’un d’extraordinaire, Monia Chokri excelle dans l’art d’écrire des dialogues percutants qui font mouche.

Dans le rôle principal du film, Anne-Élisabeth Bossé livre une performance époustouflante en composant un personnage à la fois intense, fragile et émouvant. Patrick Hivon s’illustre aussi en incarnant un jeune homme qui mord dans la vie, un rôle ludique qui détonne avec les personnages sombres et torturés qu’il a l’habitude de jouer.

Difficile de ne pas comparer le cinéma de Monia Chokri à celui de son ami Xavier Dolan tant les liens de parenté sont nombreux. Mais La femme de mon frère a sa propre énergie et se démarque en abordant avec finesse des thèmes originaux comme les relations frère-sœur et la pression sociale que subissent les jeunes femmes.

Le film n’est pas sans défaut. On déplorera notamment une seconde partie qui s’étire un peu et quelques scènes légèrement répétitives et superflues. Mais dans l’ensemble, Monia Chokri a rempli ses promesses en livrant un premier long métrage convaincant et séduisant.

La femme de mon frère

★★★ ½

  • Un film de Monia Chokri
  • Avec Anne-Élisabeth Bossé, Patrick Hivon, Evelyne Brochu et Magalie Lépine-Blondeau.