/news/currentevents
Navigation

Nouvel aérodrome en vue sur l’autoroute 25

La saga de Mascouche pourrait se terminer à Saint-Roch

C’est ici, à Saint-Roch-de-l’Achigan, que pourrait être construit un nouvel aérodrome. 
Photo Simon Dessureault C’est ici, à Saint-Roch-de-l’Achigan, que pourrait être construit un nouvel aérodrome. 

Coup d'oeil sur cet article

La saga de l’aérodrome de Mascouche pourrait tirer à sa fin alors qu’il est en voie d’être relocalisé à Saint-Roch-de-l’Achigan, aux abords de l’autoroute 25.

Le nouvel OBNL Aérodrome Saint-Roch-de-l’Achigan (SRA), anciennement connu sous le nom de la Corporation de l’aéroport de Mascouche, achètera un terrain à Saint-Roch-de-l’Achigan, dans moins de deux semaines, a confirmé au Journal son président, Yvan Albert.

Ce terrain de 3300 pieds de long par 75 de large est équivalent à environ 11 terrains de football. Il appartient à un agriculteur et se situe du côté ouest de l’autoroute 25, en face du commerce de meubles JC Perreault.

Une vieille chicane

« L’offre d’achat est acceptée », a affirmé M. Albert, alors que le tout sera entériné par un notaire, le 18 juin.

Le projet souhaité comprendra une piste pour des activités d’aviation générales, autant pour les pilotes privés et commerciaux que pour les instructeurs de vol. L’OBNL aimerait accueillir de 150 à 175 aéronefs. Il souhaite également inclure trois écoles de pilotage et 75 hangars.

Le litige concernant la relocalisation de l’aéroport de Mascouche dure depuis 2016. Le projet avait donné lieu à un bras de fer juridique entre la municipalité et la Corporation entourant les autorisations nécessaires à la faisabilité du projet. Un règlement de 3,1 M$ a finalement eu lieu le 14 mai dernier.

La vente de l’ancien terrain de l’aérodrome à la Ville a d’ailleurs été confirmée jeudi matin chez un notaire, a appris Le Journal.

Consultation publique

La nouvelle ne plaît pas à tout le monde.

« Des résidents m’ont dit que ce projet ne comporte aucun avantage pour notre communauté, et on espère qu’ils se déplaceront en grand nombre [pour la consultation] pour donner leur opinion », a pour sa part déclaré Yves Prud’Homme, le maire de la municipalité de 5000 âmes.

Transport Canada tranchera la question à la suite du dépôt d’un rapport de l’OBNL, après les consultations publiques.


► La municipalité de Saint-Roch-de-l’Achigan tiendra une consultation auprès de ses citoyens les 20 juin et 11 juillet prochains.