/news/transports
Navigation

Pas de cannabis pour les pilotes d'avion dans les 28 jours avant d'être en poste

Marc Garneau
Photo d'archives, Agence QMI Marc Garneau

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Les pilotes d’avion, membres d’équipage et contrôleurs aériens ne pourront pas consommer de cannabis dans les 28 jours précédant leur quart de travail, a décidé Transports Canada dans une nouvelle directive.

«Basé sur la science, on a décidé [de fixer la période à] 28 jours parce que, sur cette période, la majorité du THC est évacué du corps ou n’aura plus d’effet», a expliqué le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, jeudi, en faisant référence à la substance psychoactive du cannabis.

Cette directive vient préciser le Règlement de l’aviation canadien, qui stipulait déjà que les membres d’équipages ne peuvent voler s’ils sont sous l’effet d’un médicament, de l’alcool ou d’une drogue.

«On a pris le temps d’établir quelle serait la bonne période de temps, comme dans le cas de notre décision de revoir les règles d’abstinence sur l’alcool, a ajouté M. Garneau. Avant c’était huit heures et on vient changer pour 12 heures.»

Les compagnies aériennes sont libres de privilégier des règles plus strictes sur l’interdiction de consommer du cannabis.

La Défense nationale et la Gendarmerie royale du Canada ont aussi prescrit à certains de leurs employés une période d’abstinence de cannabis de 28 jours précédant des affectations comportant des risques élevés.