/entertainment/music
Navigation

R. Kelly plaide non coupable des 11 nouvelles accusations de crimes sexuels

R. Kelly plaide non coupable des 11 nouvelles accusations de crimes sexuels
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Chicago | La superstar américaine du R&B R. Kelly a plaidé non coupable jeudi dans un tribunal de Chicago des 11 nouveaux chefs d’accusation de crimes sexuels retenus contre lui la semaine dernière.  

Ces chefs d’accusation émanent d’une plainte déposée à nouveau contre le chanteur de 52 ans, mais faisant partie des quatre dossiers déjà instruits contre lui depuis le début de l’année.  

La semaine dernière, un grand jury - collectif de citoyens tirés au sort pour enquêter sur des affaires sensibles - a aggravé plusieurs des chefs d’accusation qui le visent et a procédé à de nouvellesinculpations.  

Cinq charges criminelles d’agressions sexuelles avec circonstances aggravantes sont maintenant retenues contre Robert Kelly, de son vrai nom. Chacune d’entre elles est passible d’une peine compriseentre six et 30 ans de prison.  

Lors d’une comparution au tribunal, R. Kelly, via son avocat, a plaidé non coupable.  

«C’est la même affaire. Ils ont juste changé les chefs d’accusation», a balayé son avocat Steve Greenberg devant la presse, disant que ses accusatrices «n’étaient pas des victimes».  

Ces 11 inculpations sont liées à une agression sexuelle supposée d’une mineure entre 13 et 16 ans qui se serait tenue en janvier 2010.  

La prochaine audience dans cette affaire doit se tenir le 26 juin.  

Le chanteur, qui a été remis en liberté après avoir payé une caution de 100 000 dollars, fait l’objet d’accusations répétées de détournements de mineures depuis plus de deux décennies. 

Les nouvelles accusations sont intervenues après la sortie fin janvier d’un documentaire, «Surviving R. Kelly», dans lequel plusieurs femmes l’accusent d’avoir eu des relations avec des filles demoins de 16 ans et de s’être entouré d’esclaves sexuelles.