/opinion/columnists
Navigation

Greta Thunberg, la prophétesse?

Coup d'oeil sur cet article

Greta Thunberg, cette jeune Suédoise que les médias du monde entier veulent faire passer pour une source d’inspiration dans le combat contre les changements climatiques, vient de recevoir un prestigieux prix d’Amnistie internationale. Elle est désormais ambassadrice de conscience, un titre qui lui revient pour avoir instauré les grèves étudiantes du vendredi pour imposer au cœur du débat public la question de l’urgence climatique.

Naturellement, nous sommes invités à applaudir la jeune activiste qui a décidé de prendre une année sabbatique pour sauver la planète. Que ferions-nous sans elle ? !

Fanatisme

Mais le dossier semble plus complexe. Selon certaines enquêtes, il n’est pas exagéré d’affirmer que cette jeune personne est manipulée par les siens.

Mais surtout, nous devrions nous inquiéter de l’instrumentalisation décomplexée de cette jeune personne médiatiquement transformée en prophétesse climatique dont il faudrait absolument célébrer les vertus et le courage. Faut-il vraiment s’agenouiller en larmes devant une gamine suédoise censée sauver le monde ?

Écoutez Les idées mènent le monde, une série balado qui cherche a éclairer, à travers le travail des intellectuels, les grands enjeux de sociétés.

De peur d’avoir l’air grincheux ou réactionnaires, plusieurs préfèrent applaudir avec la bande plutôt que mettre en marche leur esprit critique.

Au risque de déplaire, je dirai que la place des enfants et des adolescents n’est pas dans la rue, mais à l’école.

Quand des enfants se mettent à défiler pour la planète, et quand on sait qu’ils sont de plus en plus angoissés par la crise climatique, on est en droit de se demander s’ils n’ont pas été endoctrinés d’une manière ou d’une autre par une propagande ayant depuis un bon moment trouvé le chemin des écoles.

Climat

Non pas que la cause du climat ne soit pas essentielle. Au contraire. Et c’est justement pour cela qu’elle doit être portée par le monde des adultes.

Le combat pour le climat ne devrait pas se transformer en croisade des enfants. L’enrôlement d’une jeunesse par définition impressionnable et spontanément fanatique devrait nous inquiéter.