/entertainment/tv
Navigation

«C’est comme ça que je t’aime»: sauver son couple par le crime

Patrice Robitaille, Marilyn Castonguay, François Létourneau, Karine Gonthier-Hyndman et Sophie Desmarais, entre autres, se partageront la vedette de la série «C'est comme ça que je t'aime», écrite par François Létourneau et réalisée par Jean-François Rivard, qui sera disponible pour visionnement intégral sur Tou.tv Extra à l'hiver 2020.
Photo Courtoisie Radio-Canada / Tou.tv Extra Patrice Robitaille, Marilyn Castonguay, François Létourneau, Karine Gonthier-Hyndman et Sophie Desmarais, entre autres, se partageront la vedette de la série «C'est comme ça que je t'aime», écrite par François Létourneau et réalisée par Jean-François Rivard, qui sera disponible pour visionnement intégral sur Tou.tv Extra à l'hiver 2020.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Après Lyne la pas fine des «Invincibles» et Marc Arcand de «Série noire», François Létourneau et Jean-François Rivard imposeront-ils de nouveaux personnages plus grands que nature à notre imaginaire collectif avec leur nouvelle série «C’est comme ça que je t’aime»?

Les deux créateurs (Létourneau aux textes, Rivard à la réalisation) dévoilaient lundi matin les grandes lignes de leur troisième collaboration destinée au petit écran, qui aboutira d’abord sur Tou.tv Extra l’hiver prochain, là où «Série noire» avait cartonné il y a quatre ans.

Alors que ses précédentes œuvres étaient bien implantées et très représentatives de l’ère contemporaine, le tandem se gâte cette fois avec un produit d’époque en nous transportant en 1974 dans la région de Sainte-Foy et en organisant ses intrigues autour du contexte encore conservateur du moment (élection de Robert Bourassa, montée du féminisme, pouvoir de la religion, etc.).

«Je suis revenu au thème des relations amoureuses des "Invincibles", mais l’élément de criminalité qu’on aimait de "Série noire" y sera aussi», a résumé François Létourneau pour décrire cette nouvelle proposition, qu’il estime «légère et ludique» et pleine de rebondissements.

Deux couples

S’y voisineront deux couples en crise, les Delisle et les Paquette. Gaétan (François Létourneau) travaille en politique, comme «conseiller du conseiller» de Robert Bourassa, et sa femme Huguette (Marilyn Castonguay), mère au foyer en apparence irréprochable, menace d’imploser – voire exploser – sous le poids de son désir de liberté.

Derrière la porte d’à côté, Serge (Patrice Robitaille) est gérant d’un magasin à grande surface (pensez Sears ou autre bannière semblable), tandis que son épouse Micheline s’ennuie un brin dans son train-train de chargée de cours à l’Université Laval.

En allant reconduire leurs enfants au camp de vacances pour trois semaines, les Delisle et les Paquette seront confrontés au vide de leur vie conjugale. Or, à cette période où le divorce était encore considéré comme une hérésie, comment ajouter du piquant à son quotidien et sauver son ménage, autrement qu’en versant dans la petite... et pourquoi pas la grosse criminalité?

S’enchaîneront les événements loufoques et inattendus, dans l’humour décalé digne du style désormais bien connu de Létourneau et Rivard. Nullement réellement vilains, nos petits bandits graviront néanmoins les échelons de l’illégalité et iront jusqu’à commettre des meurtres. Ce sera «du vrai monde dans des situations rocambolesques», a dépeint Jean-François Rivard.

À ce quatuor central se grefferont Marie-Josée (Sophie Desmarais), une mystérieuse employée de Serge, laquelle deviendra «la cinquième roue du carrosse», de même que des protagonistes plus ou moins louches interprétés par René Richard Cyr, Rémi-Pierre Paquin, Jean-François Provençal, Chantal Fontaine, Gaston Lepage et Mani Soleymanlou.

Patrice Robitaille, Marilyn Castonguay, François Létourneau, Karine Gonthier-Hyndman et Sophie Desmarais, entre autres, se partageront la vedette de la série «C'est comme ça que je t'aime», écrite par François Létourneau et réalisée par Jean-François Rivard, qui sera disponible pour visionnement intégral sur Tou.tv Extra à l'hiver 2020.
Photo Courtoisie Radio-Canada / Tou.tv Extra

Fibre émotive

Il y aura bien sûr dans «C’est comme ça que je t’aime» des références sociales, culturelles, vestimentaires au Québec de 1974, comme des logos de commerces, des objets typiques ou des moustaches, sans exagération, a toutefois spécifié Jean-François Rivard.

Aussi, François Létourneau, qui écrit ici sa première fiction télévisée en solo en s’inspirant de ses souvenirs de jeunesse (Jean-François Rivard cosignait avec lui «Les Invincibles» et «Série noire») mentionne s’être permis des libertés dans certains éléments historiques.

«J’ai grandi à Sainte-Foy, et mes parents m’ont annoncé qu’ils se séparaient quand je suis revenu du camp de vacances. Il n’y a rien de véridique, mais la fibre émotive de l’histoire s’inspire de choses que j’ai vécues, excepté l’aspect de la criminalité», a-t-il expliqué.

Le tournage des 10 épisodes s’amorcera le 25 juin sous la houlette des Productions Casablanca et aura lieu, entre autres, à Boucherville et à Québec. François Létourneau espère pouvoir offrir trois saisons de «C’est comme ça que je t’aime», mais Radio-Canada n’a encore rien confirmé à cet égard.