/finance/news
Navigation

L’enquête de crédit, le coût caché du déménagement

DVP
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

La période estivale est souvent reconnue comme étant la saison des déménagements pour plusieurs locataires. Mais qui dit déménagement dit dépenses !

Les déménagements entraînent avec eux une multitude de coûts, dont certains peuvent être surprenants. L’enquête de crédit est devenue depuis quelque temps l’un de ces coûts « surprises ». Est-ce vraiment une dépense que vous devez payer ?

L’enquête de crédit

Au Québec, il est de plus en plus commun de voir des propriétaires demander une enquête de crédit afin d’avoir un meilleur portrait de votre capacité financière.

Si cette démarche est faite dans le respect de vos droits, alors il n’y a aucun problème ! Cependant, bien que procéder à une enquête de crédit peut être tout à fait légal, certains avertissements s’imposent !

1• Sachez que le propriétaire doit obtenir votre autorisation pour avoir accès à votre dossier auprès des bureaux de crédit.

2• Si vous acceptez qu’il fasse cette enquête, soyez informé que le propriétaire, une fois le bail signé, ne peut en aucun cas vous forcer à payer les frais qu’il a déboursés pour faire ladite enquête de crédit. Rien dans la loi ne stipule que le locataire doit payer les frais d’enquête de crédit que le propriétaire a souhaité effectuer. En effet, si le propriétaire souhaite faire preuve d’une précaution supplémentaire, cela n’en tient qu’à lui !

Moyens alternatifs

Par ailleurs, sachez qu’une mauvaise cote de crédit n’est pas fatale pour obtenir l’appartement convoité. En effet, il existe des solutions de rechange pour donner confiance au propriétaire ! Par exemple, les propriétaires sont souvent satisfaits avec des lettres de recommandation d’anciens propriétaires, lorsqu’un tiers se porte garant ou encore lorsque vous fournissez la preuve d’un emploi stable. Cela peut également être très utile pour les étudiants étrangers qui ne possèdent pas de dossier de crédit au Canada !

Ainsi, si l’on veut vous « enquêter », vous pouvez refuser. Si vous acceptez, vous n’avez pas à en défrayer les coûts. Finalement, n’oubliez pas qu’à défaut d’enquête, avec un peu de débrouillardise, il y a des solutions de rechange !

Conseils

♦ Avant de démarrer votre magasinage d’appartement, pensez à consulter vous-même votre dossier de crédit auprès d’un bureau de crédit. En effet, vous serez au fait des informations accessibles par votre potentiel futur propriétaire et vous pourrez ainsi anticiper certains problèmes.

♦ De plus, si vous constatez ou savez que votre dossier est mauvais, vous pouvez prévoir d’autres moyens pour démontrer que vous êtes un locataire sérieux.

♦ Si vous constatez une erreur dans les informations présentes à votre dossier de crédit, demandez une modification au bureau de crédit, et cela, avant que le mal soit fait, c’est-à-dire avant qu’un propriétaire remarque cette information erronée !

♦ Finalement, rappelez-vous qu’en général, un propriétaire particulier va être plus flexible qu’une compagnie de gestion d’immeuble qui requiert souvent plus de documentation, d’engagements et de formalités dans le processus de location.