/sports/tennis
Navigation

Bianca Andreescu devra patienter

Bianca Andreescu devra patienter
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Blessée à l’épaule, Bianca Andreescu risque fort de devoir dire adieu à la saison sur gazon et donc au prestigieux tournoi de Wimbledon.

«Nous espérons avoir un plan d’ici la fin de la semaine pour commencer la réhabilitation, a expliqué son entraîneur, Sylvain Bruneau. À ce moment-ci, nous ne savons pas quand elle va reprendre la compétition, mais il y a de bonnes chances que ce soit après Wimbledon.»

Andreescu a dû déclarer forfait avant son match de deuxième tour à Roland-Garros, il y a deux semaines.

Elle souffre de nouveau d’une microdéchirure à l’épaule droite. La Canadienne de 18 ans avait été forcée à deux mois d’inactivité après avoir subi cette même blessure au mois de mars. Elle fêtait son retour au jeu à Roland-Garros. Cette fois-ci, la blessure est moins grave.

«Il n’y a pas d’échéancier pour son retour au jeu, a affirmé Bruneau. Nous voulons être sûr d’avoir testé complètement son épaule et que tout va bien. Nous n’avons pas pu faire cela la dernière fois. Tout allait bien, mais nous étions près de Paris et il fallait commencer les matchs. Elle y est allée et c’était un peu trop juste.»

Déception

Bruneau, qui est en contact régulier avec la 23e raquette mondiale, reconnaît que la joueuse a vécu une période noire après sa blessure.

«Elle est déçue, a-t-il dit. Elle a attendu longtemps et elle aime jouer des matchs. À Roland-Garros, elle se disait "enfin!" et elle a dû arrêter après seulement un match.»

«Nous essayons d’être optimistes et nous dire que c’est un bon moment pour travailler sur le plan physique, mais c’est une joueuse de tennis, a-t-il ajouté. Elle est prête à faire ce qu’il faut dans le gymnase, mais elle veut aller sur le terrain.»

Bruneau a aussi indiqué qu’une opération n’était pas envisagée en ce moment.

Si sa saison sur gazon semble être à l’eau, Andreescu a au moins une chance de participer à la Coupe Rogers, dont le volet féminin sera disputé du 3 au 11 août à Toronto.

«J’espère qu’elle sera là, mais il est trop tôt pour le dire, a indiqué Bruneau. La priorité sera vraiment son épaule.»