/finance
Navigation

CGI veut racheter des actions de la Caisse

Coup d'oeil sur cet article

Le groupe montréalais CGI a annoncé mardi son intention de racheter 5,16 millions $ de ses actions détenues par la Caisse de dépôt et placement du Québec.

CGI souhaite conclure une entente privée avec la Caisse pour le rachat de 5,158 millions de ses actions subalternes avec droit de vote classe A (les « actions classe A ») détenues par la Caisse, au prix de 96,93 $ par action classe A. Il s’agit selon l’entreprise d’un escompte comparativement au cours de clôture de mardi à la Bourse de Toronto.

Au total, la transaction est estimée à environ 500 millions $.

«Cette transaction est [...] conforme à notre stratégie de création de valeur, a souligné François Boulanger, vice-président exécutif et chef de la direction financière de CGI. Grâce à notre capacité à générer des flux de trésorerie importants et à notre facilité de crédit, nous demeurons en excellente position pour continuer à exécuter notre stratégie de croissance éprouvée qui conjugue la croissance interne et les acquisitions.»

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a donné son feu vert afin de dispenser CGI de ses obligations concernant les offres publiques de rachat en vertu des règles en vigueur.

De son côté, Charles Émond, premier vice-président et chef des Investissements au Québec et Planification stratégique globale de la Caisse a souligné que son organisation «rééquilibre son portefeuille périodiquement lorsque les conditions sont propices».

«À la suite de cette transaction, la Caisse demeure un actionnaire important de l'entreprise», a-t-il ajouté. En l’occurrence, elle demeurera propriétaire d'environ 37,4 millions d'actions classe A, soit environ 13,9 % du nombre total d'actions de CGI en circulation.