/entertainment/shows
Navigation

Il joue avec le feu

Lisiate « Oné » Tovo est de retour avec le Cirque du Soleil pour la reprise d’Alegria

C’est sur le spectacle Alegria que Lisiate « Oné » Tovo a fait ses débuts au Cirque du Soleil. Il est de retour pour la reprise du mythique spectacle, 25 ans plus tard.
Photo Chantal Poirier C’est sur le spectacle Alegria que Lisiate « Oné » Tovo a fait ses débuts au Cirque du Soleil. Il est de retour pour la reprise du mythique spectacle, 25 ans plus tard.

Coup d'oeil sur cet article

C’est LE numéro qui en met plein la vue dans la nouvelle mouture d’Alegria, actuellement présentée dans le Vieux-Port de Montréal. Vingt-cinq ans après avoir fait ses débuts dans la version originale du spectacle du Cirque du Soleil, l’artiste de feu hawaïen Lisiate « Oné » Tovo est de retour au sein de la troupe qui l’a fait grandir. « Je boucle la boucle », dit-il en souriant.

Les parents de Lisiate « Oné » Tovo ne lui ont jamais dit de ne pas jouer avec le feu. Fils de deux artistes de spectacle, le jeune Oné, comme ses amis le surnomment, a vu son premier spectacle de « danse du feu » alors qu’il n’avait que deux ans, sur son île natale d’Oahu, à Hawaï.

« Ç’a capté mon attention. Quelques années plus tard, quand j’étais enfant, je me suis dit que c’était ce que je voulais faire plus tard », raconte-t-il au Journal.

Ayant grandi dans une famille de 11 enfants, Oné s’est initié à la danse du feu (fire knife dancing) vers la fin de l’adolescence.

« La première fois, j’avais placé deux bas au bout d’un bâton et je les avais allumés en feu. J’avais commencé à faire tourner le bâton. Tout allait bien jusqu’à ce qu’un bas se détache et atterrisse sur le divan ! Au lieu d’être fâchée, ma mère avait répondu qu’elle voulait se débarrasser du divan de toute façon ! (rires) »

C’est sur le spectacle Alegria que Lisiate « Oné » Tovo a fait ses débuts au Cirque du Soleil. Il est de retour pour la reprise du mythique spectacle, 25 ans plus tard.
Photo Chantal Poirier

Remarqué à 17 ans

En 1993, le jeune Oné a commencé à faire des compétitions de « fire knife » à Hawaï. C’est durant l’une de ces compétitions qu’il s’est fait remarquer par Nicolette Naum, qui était dépisteuse de distribution pour le Cirque du Soleil.

« Guy Laliberté, qui était cracheur de feu, voulait un numéro de feu dans son nouveau spectacle, Alegria, raconte Oné. Il avait envoyé Nicolette à Hawaï pour trouver un artiste de feu. »

À ce moment-là, Oné n’avait que 17 ans et il n’avait jamais quitté l’île d’Oahu. Ses parents étaient plutôt réticents à le laisser partir en tournée avec le Cirque du Soleil.

« On ne connaissait pas le Cirque du Soleil à cette époque, mentionne-t-il. Pour nous, le cirque, c’étaient des animaux ! »

À la fin de son séjour, la dépisteuse s’était rendue à la maison des Tovo pour tenter une dernière fois de convaincre les parents d’Oné.

« Ma mère lui avait dit qu’elle voulait parler au téléphone à Guy [Laliberté], ce que Nicolette avait accepté. À Guy, ma mère lui a dit que si elle me laissait partir, il fallait qu’il s’occupe de moi personnellement. Il lui a promis de le faire. Il s’est assuré que j’aurais une nounou avec moi tout le temps. Il m’a pris sous son aile et est devenu un peu mon mentor. »

Pendant cinq ans, de 1994 à 1998, Oné a présenté son numéro de feu dans Alegria. Puis, le Cirque l’a envoyé à Las Vegas pour qu’il lance le spectacle O.

« Je suis ensuite resté à Vegas durant 15 ans, dit-il. J’ai travaillé cinq ans sur O et ensuite sur des spectacles corporatifs. »

C’est sur le spectacle Alegria que Lisiate « Oné » Tovo a fait ses débuts au Cirque du Soleil. Il est de retour pour la reprise du mythique spectacle, 25 ans plus tard.
Photo Chantal Poirier

« C’est mon bébé »

Quand il a su que le Cirque ramenait Alegria pour ses 25 ans, Oné espérait recevoir un appel.

« Alegria est mon bébé, dit-il. C’est là que tout a commencé. J’ai pu travailler à la création dès le début, grâce à l’ouverture et la confiance des gens du Cirque. Je suis content d’être de retour, car je boucle la boucle. »

Âgé de 42 ans, Lisiate « Oné » Tovo espère faire partie de la nouvelle tournée d’Alegria « aussi longtemps qu’ils voudront de moi (rires) ».

Père de quatre enfants qui habitent présentement à Orlando, Oné a bien hâte que ceux-ci viennent le rejoindre à Montréal, lorsque l’école sera finie. Les empêche-t-il de jouer avec le feu ?

« Mon fils est intéressé par ce que je fais, dit-il. J’aimerais bien l’entraîner, mais c’est plutôt sa mère qui est hésitante ! (rires) »


Le spectacle Alegria, du Cirque du Soleil, est présenté dans le Vieux-Port de Montréal jusqu’au 21 juillet.